Jérémy Nzeulie se méfie du SPO Rouen

Si le SPO Rouen est en difficulté en ce début de Pro A, Jérémy Nzeulie et Nanterre n’iront pas en Normandie en toute légèreté.

« Il a un très beau shoot à trois points, de bonnes qualités athlétiques, c’est un bon défenseur« . Cette description est celle faite par Jérémy Nzeulie de son avatar de NBA2K. En effet, au titre de sa participation à la campagne d’Euroleague 2013-2014, la JSF Nanterre a fait son entrée dans le célèbre jeu vidéo. Et l’arrière nanterrien ne boude pas son plaisir en bon amateur qu’il est. « C’est sûr que ça fait vraiment plaisir de pouvoir jouer avec moi-même […] Là je viens de battre Mam Jaiteh, c’est très important de le dire (à l’occasion d’un tournoi organisé au Cultura de la Défense pour les un an de la victoire face à Barcelone, ndlr). Je l’ai battu avec Nanterre, Jérémy a été MVP du match avec 18 points. Quand je l’ai acheté, j’ai joué contre les Spurs et Jérémy leur a mis 29 points donc ça c’est très bien passé » déclare-t’-il non sans une petite dose d’humour.

Mais quand il s’agit d’évoquer le prochain rendez-vous réel de son équipe, Jérémy Nzeulie sait parfaitement redevenir sérieux. Pour le compte de la sixième journée, la JSF se déplace à la Kindarena de Rouen pour y jouer le SPO. Si l’équipe traverse une zone de turbulences, l’arrière ne veut pas tomber dans l’excès de confiance.

« Je ne dirais pas qu’il y’a une crainte mais on sait que c’est un match à ne pas prendre à la légère. C’est une équipe en difficulté et forément à un moment donné elle réagit. Notre but c’est de les empêcher de réagir correctement contre nous. On va prendre ce match avec beaucoup de sérieux ».

Avec un Adrian Uter pas encore qualifié et un Akin Akingbaal manquant d’impact à cause d’un physique qui commence à le trahir, Nanterre a une carte à jouer en s’appuyant sur son riche secteur intérieur.

« Si dès le début on défend vraiment dur sur eux, si on utilise notre jeu rapide, ça pourra beaucoup nous aider. On a de très bons joueurs à l’intérieur donc ça serait bien de miser sur nos deux postes 5 ».

Avec une victoire de plus dans l’escarcelle, la JSF se placerait dans une position idéale avant d’entamer l’Eurochallenge ce mois-ci. Et Jérémy Nzeulie compte sur l’expérience acquise lors de la saison passée pour gérer au mieux ce changement de rythme.

« Ca sera une autre gestion quand on aura deux matchs par semaine. D’être sur un bon départ c’est important, on a vu àa l’année dernière. Ca nous avait permis de nous qualifier pour la Leaders Cup car on avait démarré par un 6-0. Si on gagne demain (aujourd’hui) ça sera très bien d’être sur un 5-1 avant de démarrer la Coupe d’Europe ».

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.