Jerry Boutsiele : « Pouvoir engranger le plus d’expérience possible sur une courte période »

Jerry Boutsiele, Axel Julien et David Michineau se sont exprimés devant les médias ce matin.

Jerry Boutsiele (Limoges CSP) : « C’est ma première sélection. Au niveau global, le sentiment est plutôt bon. Je connaissais déjà les joueurs, même le staff. J’ai été très bien accueilli. La Grande-Bretagne ? Je connais Myles (Hesson); je me suis renseigné  sur (Gabe) Olaseni. Ovie Soko n’est pas la; on sait que les intérieurs vont devoir élever leur niveau de jeu. On se prépare pour ça. C’est un gage de confiance quand le coach (Vincent Collet) m’a appelé; c’est à nous de lui rendre la confiance. Il n’y a pas de sentiment de revanche (par rapport à cette première tardive en Bleu); je ne suis pas dans cet état d’esprit. Je n’ai jamais eu Collet comme coach; il a une autre approche du basket. Il va plus loin dans la réflexion. Je me rends compte qu’en sélection il y a les meilleurs joueurs du championnat, c’est un plaisir de travailler avec eux, de pouvoir engranger le plus d’expérience même sur une courte période ».

Axel Julien (JDA Dijon) : « Il y a moins d’entrainement par rapport aux fenêtres d’avant (la dernière était en février). C’est une chance d’avoir des joueurs qui ont pu continuer à jouer; tout le monde a gardé un bon rythme. Petit à petit, je prends plus de responsabilités dans le groupe. J’ai l’intention d’en avoir plus, même si je ne veux pas forcer les choses, plutôt qu’elles viennent à moi. Je fais partie des cadres mais je ne veux pas faire n’importe quoi et me montrer absolument; ça n’est pas le but. Je n’ai pas vu de matchs de Grande-Bretagne, mais on sait que c’est une équipe très athlétique, qui joue vite, assez costaude. C’est le match le plus important car Allemagne est déjà qualifiée. Ca rend un peu plus important ce match, mais on veut gagner les deux ».

David Michineau (Boulogne-Levallois) : « Jure (Zdoc, son coach aux Mets92) me demande toujours de développer mon tir à mi-distance. Ce sont des tirs que je dois prendre afin de passer un cap. C’est compliqué individuellement mais c’est un coach qui va beaucoup m’apporter. Le groupe est à peu près le même qu’en février. Je suis content d’être là avec les gars pour tenter de se qualifier à l’Euro. Il y aura un gout de revanche face à l’Allemagne. La concurrence à mon poste ? C’est plutôt une motivation; c’est bien de travailler, ça permet de progresser. La concurrence est une aide pour ça. J’étais ému pour Killian (Hayes) quand il s’est fait drafter car j’ai joué avec lui à Cholet. Théo  (Maledon), j’étais content aussi, en plus c’est un gwada . Même s’ils sont plus jeunes, c’est motivant pour m’aider à atteindre cet objectif (de la NBA). Mais ce qui est important c’est de continuer à travailler et de prendre du plaisir ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.