JL Monschau : « A quatre victoires, dans ce groupe-là, je pense que ce sera cuit »

Ce soir, le SLUC reçoit le Fenerbahce et tentera de conserver son invincibilité à domicile.

C’est un Palais des Sportsde Nancy blindé qui accueillera le Fenerbahce ce soir dans le cadre de l’Euroleague. Face à eux, des Nancéiens en mission qui auront à cœur de conserver leur invincibilité à domicile. Car personne n’a encore réussi à vaincre le groupe de Jean-Luc Monschau dans son antre.

Une victoire qui leur permettrait également de rester en vie et de continuer de rêver au Top 16. Le SLUC est dans le groupe le plus homogène et rien n’est joué pour aucune des six équipes. Trois équipes ont un bilan de 4-3 alors que les trois autres sont à 3-4.

« A quatre victoires, dans ce groupe-là, je pense que ce sera cuit. Même à cinq, on pourra être éliminé. Tout dépendra des succès à l’extérieur, pas nombreux pour l’instant : 3 en 21 matches. Il reste 9 déplacements. Avec un peu de chance, on se retrouvera à six à égalité » explique Jean-Luc Monschau dans le République Lorrain.

Une situation qui ne serait pas forcément à l’avantage de l’équipe française. Quoiqu’il en soit, seule la victoire compte ce soir. Et face à une équipe du Fener amputée de Thabo Sefolosha mais en pleine bourre, le SLUC va devoir sortir les coudes :

« Il n’y a que des internationaux turcs ou croates, tous des stars. Vous citez Bogdanovic, Ukic, Onan… N’oublions pas Preldzic, qui est très fort. »

Côté Nancéien, le renfort Kenny Gregory vient d’arriver mais ne sera sûrement pas apte à apporter grand-chose. Réponse ce soir à 21h en direct sur Sport+

Tags : ,
Comments

Commentaires (10)

  1. Helpless

    Chaud,chaud,chaud.La défaite initiale à Cantu fera sans doute pencher la balance du mauvais côté.Au-delà de ça,ils n'ont pas grand chose à se reprocher.

  2. boubax

    Nancy mod Top16 engagée.C'est parti.

  3. AND11

    Match le plus important de l'histoire du sluc ce soir…

    Allez Jean Luc! On y croit !

  4. Pauwerful

    L'Elan Béarnais restera au moins une année supplémentaire la dernière équipe française à avoir rallié le top 16…

  5. Pierrot

    +++