Joakim Noah se fait remarquer pour sa première avec les Clippers

Les Clippers se sont dérouillés les jambes contre Orlando lors d’un scrimmage dans la bulle. Joakim Noah a montré de bonnes choses.

Le premier « match » dans la bulle d’Orlando opposait justement le Magic aux Los Angeles Clippers. Fait amusant, Orlando n’était pas l’équipe à domicile et ce sont les panneaux digitaux et le speaker des Clippers qui ont été utilisés dans ce que beaucoup ont décrit comme une ambiance lunaire. Sur le plan sonore, c’était comme on pouvait s’y attendre franchement curieux. Sur le plan visuel, ça l’était à peine moins, mais on savait que la NBA tenterait de rendre la chose un peu vivante pour les yeux. Pour le coup, ça l’était peut-être un peu trop. Peu importe.

Les joueurs ont retrouvé le terrain et deux Français étaient en action l’un contre l’autre dans cette rencontre d’entraînement : Evan Fournier, taulier d’Orlando, d’un coté, et Joakim Noah, nouvelle recrue des Clippers, de l’autre. « Jooks » était d’ailleurs titulaire pour pallier l’absence d’Ivica Zubac, pas encore utilisé par Doc Rivers, au même titre que les excusés ou convalescents Patrick Beverley, Montrezl Harrell, Landry Shamet.

Bol Bol et le tall ball des Nuggets font sensation dans la bulle

On ne va pas partir dans une analyse poussée de ce que l’on a vu. Les deux équipes étaient logiquement rouillées et certains joueurs ont simplement un peu plus de cannes que d’autres à l’instant « t ». Lou Williams (22 points) et Paul George (18 pts), font partie de ceux-là et ont orchestré le succès californien (99-90). Joakim Noah en est un autre.

« Jooks » a profité de son quart d’heure de jeu pour rappeler ses qualités dans la circulation du ballon et le jeu de passes, mais aussi au niveau de l’intensité. Doc Rivers et les Clippers voulaient absolument le recruter pour ce supplément d’âme et d’expérience. Il y a de bonnes chances qu’il leur donne pleinement satisfaction dans la bulle. Noah a fini avec 4 points, 5 rebonds et 3 passes décisives.

Doc Rivers n’a pas manqué de saluer la prestation de l’intéressé.

« On savait déjà que Joakim était un passeur d’élite. Ce que j’ai vraiment aimé dans ce match, ce sont ses écrans. On lui a demandé de faire du screen and roll et il s’y habitude. Je trouve qu’il a fait super boulot. Avec le talent que l’on a sur le parquet, il a remarqué qu’il y aurait pas mal de prises à deux et qu’on pourrait lui donner la balle dans la peinture, là où il prend toujours d’excellentes décisions ».

Evan Fournier était un peu moins à la fête dans le camp d’en face. L’arrière des Bleus n’a pas rentré le moindre panier (0/5) et a fini avec 2 points au compteur en presque 20 minutes de jeu, pendant que son compère Nikola Vucevic enregistrait son double-double syndical (18 et 10).

Il manque encore beaucoup de monde aux Clippers, mais savoir que cette équipe a les jambes reposées et des remplaçants comme Joakim Noah, ça inspire quand même confiance pour la suite.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.