Jon Brockman et le CSP : Une histoire qui marche

L’intérieur du CSP se verait bien jouer les prolongations dans le Limousin.

Le CSP a mis du temps à trouver son intérieur capable d’assurer au rebond mais il n’a pas à le regretter. Car le spécialiste en la matière, Jon Brockman, arrivé en cours de saison, est plutôt doué en la matière. En effet, cet expérimenté intérieur US tourne à une moyenne de 10,2 rebonds par match soit le meilleur total de la division, JFL et JNFL confondus. Très vite adopté par l’exigeant public de Beaublanc, Brockman se verait d’ailleurs bien jouer les prolonngations avec le CSP.

« Ici, c’est un super endroit pour jouer. J’adore les fans. Je ne sais pas comment expliquer cette ambiance. Je n’ai jamais connu ça […] J’adorerais rester, mais on ne peut jamais savoir ce qui va arriver. J’ai été échangé 30 minutes après ma draft…  » (Le populaire du Centre).

Vu son importance dans l’équipe, nul doute que « The Brockness Monster », son surnom, ne manquera de proposition de la part du club limougeaud…

Tags : ,
Comments

Commentaires (4)

  1. GW

    "En effet, cet expérimenté intérieur US tourne à une moyenne de 7,2 rebonds par match soit le meilleur total de la division, JFL et JNFL confondus"

    Vous étiez pas obligé de préciser, le 1er JFL ne doit meme pas etre dans le top 10 ! ^^

  2. jiaw

    Claude Marquis 10e à 6,8
    Ludo Vaty 11e à 6,42

    mais les 9 premiers sont JNFL

  3. expertballistique

    il faut le faire signer 10 ans ce gars là!