Jordi Bertomeu : « Si tu veux être au top, tu dois te bagarrer avec les meilleurs »

Interrogé par L’Equipe sur le projet de Ligue Atlantique, le patron de l’Euroleague n’a pas caché son scepticisme.

Même si le projet est encore dans les cartons, la fameuse « Ligue Atlantique » suscite déjà les débats. Dans le quotidien L’Equipe, Jordi Bertomeu, patron de l’Euroleague, a exprimé son point de vue sur la question. Et s’il reconnait le bon travail de la LNB, le projet du président Béral ne remporte pas ses suffrages.

« Si tu veux un jour être au top, tu dois te bagarrer avec les meilleurs. Si tu réduis les risques, tu ne vas pas progresser. Je comprends que la France soit attristée par les performances de ses clubs en Euroleague mais le basket français doit d’abord son championnat national plus compétitif pour progresser. Cela me semble plus légitime que de réduire le niveau de l’épreuve européenne dans laquelle il voudrait jouer ».

Voilà qui a le mérite d’être clair. Mais pour le moment la « Ligue Atlantique » est encore loin d’être matérialisée et prête à être mise en place. Et le champion de France et le finaliste des PO seront toujours engagés en Euroleague, pour le tableau principal pour le premier et le tour préliminaire pour le second.

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. bonstre

    Si quelqu'un parle espagnol vous pouvez lui dire de ma part d'aller se faitre foutre au Jordi.

    Imaginez que cette ligue lui fasse perdre un peu de ses droits télé … il ferait moins le malin.

  2. GW

    Même si le niveau sera largement inférieur à l'Euroleague, il y a moyen d'avoir un vrai engouement autour de cette compétition.

    Une finale à l'02 Arena de Londres ou dans la salle de l'ALBA Berlin, ca boostera forcément l'engouement médiatique autour de l'évenement !

    Le basket français souffre de son image ringarde, comment expliquer qu'à Paris il y a une vraie efferverscence autour du All Star Game à Bercy ou le Quai54 au Trocadero et que dans le même temps il y a 3 pélerins pour assister au match du Paris Levallois pourtant 3e du championnat.

    Des équipes qui gagnent, une couverture médiatique de qualité, un cadre et une communication efficace c'est le plus important.

    Les gens préfereront voir des équipes à la lutte pour le titr dans cette compet' que des clubs qui alignent leur équipe B en Eurocup et Eurochallenge ou qui se font désosser en Euroleague.

    Pour la qualité du jeu, des infrastructures et le budget des clubs on verra après…

    Quand on voit que le rugby est en train de dépasser le foot au niveau des audiences, ca signifie qu'il y a de la place pour d'autres sports en France. Il y a vraiment quelque chose de grand à faire en ce moment. Et il faut le faire vite !

    PS : Bertomeu est un gros hypocrite en parlant de la qualité du championnat de France. Peut etre qu'avec de meilleurs sponsors et de plus grosses salles la France pourrait aller chatouiller le top 16 voire le top 4 à la manière des équipes italiennes. Mais quand on voit les méthodes du CSKA futur vainqueur cette année ou qu'on compare le Pana cette année par rapport à l'année dernière , on comprend il n'y a que le portefeuille d'un mécène qui compte !

  3. GrantHill69

    Le Bertomeu il est gentil mais il a pas compris que si tu mets un clio sport et une Formule 1 côte à côte sur un circuit, ça sera toujours la Formule 1 qui ira le plus vite! C'est une question de moyen financier, même si le partizan Belgrade et quelques autres clubs par la formation sur une saison ou deux arrivent à rivaliser en Euroleague face aux gros poissons que sont le Barça, Macabi, CSKA, Pana, Sienne…, la finalité sera presque toujours que les gros clubs friqués seront toujours sur les podiums!

  4. Florian

    Et on fait un fair-play financier pour l'euroleague? :p