Jordi Bertomeu confirme la place française en Euroleague

Bonne nouvelle pour le basket français.

Ces derniers temps, une rumeur circulait quant à la suppression de la place

cialis generic

automatique accordée à la France pour l’Euroleague. Mais présent à la Disney Arena, Jordi Bertomeu, patron de l’Euroleague, a confirmé que la France, et donc le champion en titre, conservait sa place automatique pour la plus prestigieuse compétition européenne. Une bonne nouvelle donc pour le basket français et la Pro A.

Tags :
Comments

Commentaires (16)

  1. Gohn

    Tout compte fait, il est facile à acheter Bertomeu. On lui offre un petit week end à Disney et on garde notre place en EL. Place que l'on ne mérite plus. Bravo quand même à Siutat et Béral.

  2. dulbert

    C'est normal que la France ait encore une équipe dans le top 32. Chalon, comme Nancy l'année d'avant n'ont pas été ridicules. La France est un pays qui compte dans le basket de par son equipe nationale, et les perfs de ses équipes nationales dans les équipes jeunes. Et si le niveau de la pro A est assez dense et que ce ne sont pas toujours les équipes idéales qui se retrouvent en euroleague, il se pourrait bien qu'une hierarchie se dessine. Cette année, Strasbourg et Gravelines ont des effectifs complets avec des joueurs dominants, et ces 2 équipes ont des projets intéréssants. Sans compter Paris qui peux devenir une gros equipe.

  3. jeff

    Il suffit de voir la différence de budget entre un club français et la majorité des équipes d'euroleague. En proA, on arrive pas à garder nos meilleurs joueurs, faute de moyens, les équipes doivent à chaques fois reconstruire ( sauf dans de rares exceptions ).Le championnat est trop dense, chaques années le champion ne conserve pas son titre, bon on déjà une amélioration dans le format des play-offs, avec la disparition de la finale sur un match sec.

    On doit gagner en visibilité, avec pour moi des retransmissions sur une chaîne public, pour la finale de la coupe de france et celle du championnat.

    On a bien droit à la coupe de la ligue, et pire on à la finale du Super bowl, et pour la ProA que dalle !!!

  4. Zack

    Je pense que la France mérite sa place en EL, ne serait-ce que pour les contrats télé que ça doit rapporter à l'EL.

    Après, qu'on nous accorde un club qui va faire de la figuration en première phase, c'est un moindre mal. De toutes manières, à moins d'un changement majeur, un club français ne peut guère viser mieux que le top 16.

  5. turin

    La france garde son billet Euroligue,pour son champion,dont acte…

    Reste que la rumeur orchestrée,est un gros coup de pression de la part de bertomeu.

    L'arrêt de la finale en un match sec réduira les chances de voir des petits poucets l'emporter,puis se retrouver incapables d'assumer,ne serait-ce que structurellement,deux championnats l'année suivante…Mais on n'en verra les effets qu'à moyen terme.

    En attendant,à nos clubs de se donner les moyens de bien figurer en Europe quelle que soit la coupe,et avec la volonté de gagner,ça changera.

  6. redcloud

    Le problème c'est qu'on a l'impression qu'il n'y a que des petits poucets en championnat de France tellement c'est dense… Quand Chalon ou Nancy gagne la finale sur un match, on ne peut pas vraiment crier à l'injustice. La finale en cinq manches redonnera seulement plus de valeur sportive au titre de champion de France (ce qui est déjà énorme). Le temps des gros, des Asvel ou Pau, est loin pour le moment.

    Mais le France mérite de garder sa place en Euroligue autant que l'Allemagne ou la Pologne. Par son histoire, sa place dans le basket européen. Enlever cette place, c'est achever définitivement les clubs français. A eux de se montrer moins "ridicules" pour prouver leur légitimité sportive.

  7. El Gaucho

    Il n'y a pas matière à discussion, en dépit de sa faiblesse sportive, le basket français doit avoir une place en Euroleague… Bertomeu raisonne marché(la wild-card de l'ASVEL), peut s'estimer déçu mais confiant (un jour, on lui donnera mieux que ces médiocres vendeurs de yaourts)…

    La balle est dans notre camp… Qui a vraiment l'ambition…?

    Les moyens, c'est une chose (Erman pourrait en dire), mais la volonté c'est ce qui manque vraiment… Le CSP de Faye, l'Elan de Larrouquis et Bisseni, ils avaient envie…