Jour sans pour Nanterre face à Dijon

En manque de jus, la JSF Nanterre s’est logiquement inclinée face à Dijon (72 à 52).

Pour Nanterre la réception de la JDA Dijon avait tout du match-piège. Sans Gérald Robinson, le club francilien était en effet privé d’une solution offensive de premier plan. Si cela n’a pas impacté lors du premier quart-temps (18-13) malgré un large recours aux rotations, les choses ont commencé à se gâter dans le deuxième.Les Dijonnais de l’ancien nanterrien Marc Judith (chaudement applaudi lors de la présentation) leur ont passé un 13-0 qui les a bien déstabilisé. En essayant de revenir, les joueurs de Pascal Donnadieu ont multiplié les shoots compliqués forcément sans grande réussite avant que Jérémy Nzeulie ne donne un peu d’air en fin de période (28-35 à la mi-temps).

A la reprise la JSF a tenté un retour sous l’impulsion du duo Nzeulie/Jaiteh. Mais Ryan Brooks a eu un coup de chaud fort opportun pour les Bourguignons qui a permis de maintenir l’écart autour des dix points. Nanterre n’a cependant jamais totalement lâché dans les attitudes mais le nombre de perte de balle (12 à la fin du troisième quart-temps) combiné à un Mykal Riley une fois n’est pas coutume à côté de ses pompes (-8 d’évaluation au total) a progressivement pesé bien lourd. Au final la JSF n’a pas réussi à trouver la petite étincelle qui est sa marque de fabrique.

Cette défaite vient donc mettre un coup d’arrêt à la dynamique des Nanterriens qui restaient sur onze victoires en treize rencontres. Mais avec une rotation à sept la mission semblait compliquée face à une équipe dijonnaise jamais facile à maneuver. Pour Nanterre l’arrivée d’un pigiste est donc ardemment souhaitée dans les meilleurs délais.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.