JSF Nanterre : Les nouveaux visages de la saison 2013-2014

Pour la saison 2013-2014, la JSF Nanterre compte six nouveaux joueurs. Nous sommes allés à leur rencontre pour en savoir un peu plus.

Ils s’appellent Will Daniels, Travis Leslie, Deshaun Thomas, Kevin Lisch, Mam Jaiteh ou bien encore Jerry Boutsiele et sont les nouveaux visages de la JSF Nanterre made in 213-2014. Nous sommes allés à leur encontre pour en savoir un peu plus.

Travis Leslie (poste 2/3)

« Venir à Nanterre est une bonne opportunité pour moi. Je suis content d’être ici et j’espère que l’on va faire une bonne saison. Avant de venir je ne connaissais rien sur la Pro A. Mon agent m’a dit que l’équipe avait remporté le titre de champion l’an dernier et qu’il y’aurait l’Euroleague cette année, le meilleur niveau européen et je voulais la disputer. Je pense que c’est bon pour moi, les équipes NBA pourront me voir évoluer au top niveau européen. En me confrontant à des joueurs expérimentés je ne pourrais que m’améliorer. Cette saison je veux travailler dur, faire ce que le coach me dira de faire et essayer d’améliorer mon jeu ».

Kevin Lish (poste 1/2)

« Nanterre est une bonne opportunité. Je connais un peu le championnat pour en avoir parlé avec Trent (Meacham qui est son beau-frère, ndlr). On va disputer l’Euroleague. C’est une bonne situation. En plus ma femme est actuellement enceinte donc on va peut-être avoir notre bébé ici. Avec Trent c’est la première fois que l’on va jouer ensemble en pro. Ca va être une bonne expérience et les autres joueurs de l’équipe sont de bons gars, ça va être une saison plutôt sympa. Il m’a parlé de l’an dernier, du plaisir qu’ils avaient pris tous ensemble, combien il avait aimé cette saison. L’Euroleague va être intéressant pour se tester face aux meilleurs joueurs européens; j’attend ça avec impatience ».

Jerry Boutsiele (poste 5)

« J’ai eu une petite déception de ne pas avoir été prêté (il avait été par Souffel club de Pro B, ndlr) mais après réfléxion je me suis dit que c’était une grosse opportunité pour moi de disputer une Coupe d’Europe. Et jouer au plus haut niveau du basket français à mon âge, c’est aussi une belle opportunité, de ce côté là je n’ai aucune déception. Mon rôle cette année sera d’être la rotation de Johan Passave-Ducteil au poste 5 comme Pascal pense décaler Mam Jaiteh de temps en temps au poste 4. Je n’ai pas de pression vis-à-vis de moi donc je suis vraiment serein. Je vais essayer de progresser au maximum afin de pouvoir faire une bonne saison. Je dois encore progresser dans tous les secteurs, je suis encore loin d’avoir le niveau pour être un bon joueur de Pro A. Mais le club me donne tous les moyens pour réussir donc il n’y a pas de raison que je ne progresse pas ».

Mouhammadou Jaiteh (poste 5)

Pro B, 27e journée.SPO Rouen - Boulogne-sur-Mer 84-86.Photos de Mouhammadou Jaiteh durant le match conclu par la tentative "d'interception" de Laurent Sciarra sur Austen Rowland.« Le fait de disputer l’Euroligue a beaucoup pesé dans la balance. C’est un rêve d’affronter Barcelone […] Dès la fin de saison, Pascal (Donnadieu, l’entraineur de la JSF) est venu me voir et m’a présenté un projet ambitieux. C’est exactement ce que je voulais. (Le Parisien) ».

Deshaun Thomas (poste 4/3)

« Nanterre avait un bon programme pour moi et c’est une bonne étape avant de pouvoir rejoindre la NBA. La Pro A est une bonne compétition et ça va être intéressant de pouvoir jouer l’Euroleague. J’ai parlé avec David (Lighty, lui aussi ancien d’Ohio State ndlr) du championnat, du groupe. Il m’a dit qu’on avait bien pris soin de lui, que l’ambiance était très bonne dans l’équipe, qu’il avait pris beaucoup de plaisir pendant la saison et que la ville était super. Ca va être un bon challenge pour un jeune joueur comme moi de disputer l’Euroleague. Mon objectif cette saison ça va être de m’améliorer et de gagner les matchs. Avec les Spurs on reste toujours en contact, ils m’ont dit de continuer à m’améliorer et de me concentrer sur mon jeu ».

Will Daniels (poste 4/3)

Will Daniels - Claire Macel« Ca n’a pas été facile de revenir. En sortant de Riga j’avais plusieurs propositions d’équipes d’Euroleague en particulier du Zalgiris. Je pense que Nanterre était le meilleur choix pour moi parce que je connais le club, pas mal de joueurs et les coachs. A Riga j’ai beaucoup appris. Nous avions plusieurs compétitions. Avec Nanterre je n’avais pas eu la chance de voyager hors de France. Là on avait disputé l’Eurocup, la VTB League…Nous avons joué dans différents pays, contre des joueurs de nationalité différente. Jouer l’Euroleague c’est un gros challenge. J’ai déjà joué contre le CSKA l’an dernier mais rencontrer Barcelone, le Partizan Belgrade ça va être très intéressant. Rien n’a vraiment changé à Nanterre, ils ont vraiment fait du bon boulot cette année, les joueurs ont développé un très bon jeu. Une des raisons pour lesquelles je suis revenu ce sont les fans. Quand j’ai pris ma décision en pensant au basket, à la ville, les fans ont été un des éléments pour que je revienne ».

 

Crédit photo : FX Rougeot/Claire Macel

 

 

Tags : , , , , , ,
Comments

Commentaires (7)

  1. GW

    Pour faire écho à l’article sur l’Asie, on voit direct les points forts de l’Europe :

    – compétitivité sportive

    – développement, travail

    – cadre de vie, santé (Lisch est heureux d’avoir un gosse en France)

    – suivi NBA

    – expérience positive des anciens

    Mieux vaut que les à cotés soient sympas à Nanterre, parce que les chèques de Donnadieu ne font rêver personne.

  2. GW

    Les nouveaux visages de Nanterre, le programme de préparation de Nanterre, les droits TV de Nanterre, la salle de Nanterre, l’annonce pole emploi de Stephen Brun… depuis 1 semaine il n’y a plus que Nanterre qui existe sur Basketactu.

    Vous allez organiser des live de leurs matchs de préparation aussi ? Simple question.

  3. mimil

    Non mais on a droit à combien de ricains en Euroligue et en Pro A ?????

  4. Number4

    Ca aurait été bien de nous les présenter aussi : taille, poids, âge, club précédant…