Juan-Carlos Navarro va mettre la pédale douce

La Bomba devra observer un début de préparation spécifique avec la sélection espagnole.

Si le Regal a terminé avec le titre de champion d’Espagne et compte à son actif une participation au Final Four, Juan-Carlos Navarro ne l’a pas vécu comme un long fleuve tranquille. La faute à une blessure au pied gauche qui a évolué vers des douleurs à la cheville droite, étant davantage sollicitée que la gauche par la force des choses. Economisé en playoffs par Xavi Pascual, Navarro va devoir ajuster maintenant son début de préparation avec la Roja.

« Les deux/trois premiers jours je ne ferais pas d’exercice avec les autres sur le terrain. Je ferais du travail au gymnase ainsi que de la récupération pour éviter les impacts […] Ce fut une saison dure et je souhaite remercier les préparateurs physiques et le corps médical de Barcelone qui m’ont énormément aidé » a-t’-il expliqué dans la presse espagnole.

Il reste encore un bon mois à l’Espagnol pour se remettre totalement sur pied et aller chercher un titre olympique.

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. MiLissounga

    Les espagnols arrivent quand même avec un paquet de bobos et de joueurs frustrés par leur saison. Il y'a peut être une carte pour certains de leurs adversaires de poule (tel que le Brésil) pour leur chiper la première place du groupe.

  2. MiLissounga

    Ouais, ça peut sans doute m'arriver, mort de rire. Maintenant, à l'équipe espagnole de me faire mentir.

  3. MiLissounga

    Ouais, les Gasol, plus Ibaka, Llull, Rodriguez et Calderon c'est l'assurance tout risque. Le problème de la Roja, c'est l'état de Navarro et celui de Fernandez. L'équipe espagnole ne peut pas se permettre d'avoir ses gars sur une jambe, car j'aime bien San Emeterio et Claver, mais là, on baisse d'un ton (surtout dans le cas de Victor). Après, quand je parle de frustration, ce n'est qu'une hypothèse. En effet, Navarro et P Gasol ont tiré la tronche (pas pour les mêmes raisons) toute l'année. Dans quel état d'esprit seront ils? C'est vrai après que les statistiques disent que Pau a toujours été bon en sélection nationale quand il finisaait mal la saison en club. Donc tout est possible. Et Ibaka a perdu sur la dernière marche. On peut donc se demander si cet épisode va jouer sur sa confiance. Bien sûr, ce n'est qu'hypothétique, mais faut voir.

  4. AND11

    Pas sympa le titre… On connait les tendances des espagnols :)