Julien Espinosa : « si on ne gagne pas ça ne compte pas »

Après la défaite face au Paris Levallois, Julien Espinosa, coach d’Antibes, ne se satisfaisait pas d’avoir été au contact des Franciliens.

julien espinosaSur la défaite
« On parle souvent de petits détails, pour le coup on y est; sauf que chez nous ce sont de gros détails. Je pense que l’on a été un peu coupable sur des choses assez basiques. On a perdu dix-huit ballons, les lancers-francs… En faisant une première mi-temps de très mauvaise qualité on était à -2 donc on se disait qu’on pouvait essayer de le prendre ce match. Malheureusement on a été coupable en deuxième mi-temps d’une défense trop permissive sur certains de leurs joueurs, notamment Andrew Albicy ».

Sur le niveau de jeu de l’équipe
« On a été au coude à coude avec une équipe du calibre du Paris Levallois. Quelque part c’est rassurant mais en même temps on n’est pas là pour se rassurer mais pour attraper des victoires. Si on ne gagne pas ça ne compte pas. Il faut être très pragmatique dans la position dans laquelle on est. On ne se satisfait pas de notre défaite de quelques points ».

Sur l’évolution de l’équipe
« On arrive à travailler, à récupérer nos blessés. Ça fait deux mois qu’il n’y a plus de nouveaux blessés et au fur et à mesure on récupère une partie de l’hécatombe. On a un groupe de dix pros. Pour nous c’est un avantage pour pouvoir travailler avec plus de qualité. Maintenant tout ça ça demande à être rodé, à être huilé ».

Sur l’arbitrage
« Je les félicite d’avoir affiché des stats équilibrées à 23-22. Je trouve que c’est une belle performance parce que quand on commence à 0 faute à 6 quand on a des joueurs comme Will Solomon qui récolte zéro lancer-franc dans le match… Will Solomon c’est bien il est respecté par les entraîneurs. Tout le monde dit que c’est un joueur d’un calibre supérieur. C’est un garçon qui passait beaucoup de temps sur la ligne des lancers-francs en Euroleague mais en France il n’est pas assez bon pour y aller. Mais c’est bien à la fin on arrive à équilibrer les comptes. Ça sonne bien, tout le monde a fait son boulot ».

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.