KC Rivers et Mike Gelabale en mode clutch, Léo Westermann assure

Tous les résultats de la soirée à la sauce bullet.

Khimki Moscou-Fenerbahce : 71-70

Litigieux ou pas, le dernier shoot de KC Rivers a permi au Khimki d’obtenir l’essentiel : la victoire. Légèrement plus adroits (53 à 47%), les Moscovites ont pu compter sur un collectif cohérent avec cinq joueurs entre 8 et 14 points. Pourtant la meilleure évalutation n’est pas le fait d’un joueur du Khimki mais de Fenerbahce, David Andersen en l’occurence avec 18 pour ses 17 points et 7 rebonds. Cependant tout n’est pas perdu pour Fenerbahce puisque les Turcs conservent le point-average sur Khimi s’étant imposé de douze points lors du match aller (92-80).

 

Lietuvos Rytas-CSKA Moscou : 62-71

Au terme d’un match pas très folichon offensivement, le CSKA a su faire ce qu’il fallait pour éviter le piège lituanien. Sonny Weems était en grande forme (19 points à 66% de réussite) mais les neuf rebonds de Viktor Kryapa ont été tout aussi précieux. Sous la raquette, comme dans la quasi totalité des secteurs de jeu, les Moscovites ont dominé avec aisance leurs adversaires (38 à 30). A noter toutefois pour Rytas le bon match de Leon Radosevic qui a conclu le match avec 17 points et 4 rebonds; des stats non-suffisantes pour mener son équipe à la victoire.

 

Brose Baskets-Barcelone : 66-86

Entre les deux équipes, la logique a été respectée avec une victoire nette des Catalans. Et comme à l’accoutumée, Xavi Pascual a pu compter sur son prolifique trio Lorbek/Navarro/Mickeal (44 points à eux trois). Ces stats permetteraient presque de passer sous silence le match délicat de Nathan Jawai (4 petits points et 2 rebonds). Pour les Allemands la seule satisfaction est d’avoir su tenir tête aux Espagnols sous le cercle avec une égalité parfaite au rebond (32 partout) avec une mention spéciale pour Maik Zirbes et ses huit prises. Avec un bilan provisoire de deux victoires et quatre défaites, les Allemands conservent en tout cas toutes leurs chances de qualification pour le Top16.

 

Olimpija Ljubljana 81– Cantù 79

Comme à l’aller, lors de la première journée, Ljubljana tape les Italiens de Cantù. Les Slovènes restaient sur une sale série de quatre défaites consécutives et ont donné les clefs de la maison au chouchou des joueurs du Fantasy Challenge Jaka Blazic. L’arrière de 22 ans a traumatisé la défense transalpine (30 pts à 10/13) et montré pas mal de sang froid dans la dernière minute au moment de mettre les deux lancers francs de la gagne. Le meilleur rebondeur de la ligue, le pivot australien Aron Baynes, a claqué son cinquième double-double en six matches (13 pts – 10 rbds). Avec cette victoire, Ljubljana revient à hauteur de Cantù avec 2 victoires pour 4 défaites. Le scoreur gominé Pietro Aradori – déjà 10è meilleur marqueur de la ligue avant ce match – a encore noirci la feuille de stats avec 20 pts à 8/14 et l’intérieur US Maarty Leunen a ajouté 11 pts, 8 rbds et 4 pds. Les troupes d’Andrea Trinchieri peuvent nourrir quelques regrets car leur meneur Jonathan Tabu – peu inspiré ce soir (6 pts à 2/8) – aurait pu mieux faire que cette attaque de cercle tête la première sur la dernière possession du match.

 

Maccabi Tel-Aviv 62 –Unicaja Malaga 64

Pas sûr que ce match était la priorité du jour pour les fans du club nation, au moment où les sirènes retentissent et des roquettes tombent dans l’agglomération de Tel-Aviv. L’exploit de Malaga n’en reste pas moins impressionnant car le Maccabi était jusqu’à ce soir l’une des trois seules équipes invaincues en Euroleague cette saison. Les Espagnols avaient mis le verrou à double tour en défense (moins de 32% aux tirs pour le Maccabi) et un danger à chaque poste en attaque (six joueurs entre 7 et 12 pts). L’ancien meneur de Connecticut Marcus Williams a fait la différence dans la dernière minute en rentrant un gros step back ligne de fond sur la tête de Yogev Ohayon. Malgré un bel arbitrage maison (29 lancers francs à 3 !), le Maccabi a été trahi par ses leaders offensifs habituels (David Logan 6 pts à 1/5, Lior Eliyahu 5 pts à 2/6). Malaga rejoint le Maccabi à 5 victoires – 1 défaite mais le Maccabi reste devant au classement au bénéfice du point average particulier (ils avaient gagné de 5 pts en Andalousie).

P.S. : On annonce la violente claquette dunk de James Gist très haut dans le top 10 de la semaine.

 

Alba Berlin 73 – Montepaschi Siena 75

Après un départ catastrophique (3 défaites de rang dont un revers à domicile lors de la première journée face à l’Alba), les champions d’Italie ont gagné leur troisième match d’affilée à Berlin. On les pensait relax avec un petit coussin de 14 pts d’avance au milieu du 3è quart temps sur les ailes du top scoreur de la ligue (et MVP des deux dernières journées), Bobby Brown (encore 21 pts à 7/11 ce soir) et pourtant les Allemands ont entamé un gros come-back dans le 4è quart, jusqu’à prendre l’avantage dans les dernières minutes. C’était sans compter sur l’arrière international italien Daniel Hackett (12 pts) qui plante un jump shot décisif à 14 secondes de la fin. L’ancien Villeurbanais Kristjan Kangur réussit un perfect au shoot (13 pts à 4/4) et les Italiens passent à 3 victoires – 3 défaites tandis que l’Alba cale à 2 victoires – 4 défaites (avec le point average positif sur Siena toutefois). Côté allemand, on notera les 13 pts de l’ancien Choletais Vule Avdalovic, le double-double (10 pts – 10 rbds) du swingman bosnien Nihad Djedovic et surtout le nouveau carton de l’ancien big man de North Carolina, Deon Thompson (20 pts– 8 rbds).

 

Cedevita Zagreb – Zalgiris Kaunas 108 – 106 (après 2 prolongations)

Comme le Maccabi, le Zalgiris Kaunas a perdu son invincibilité ce soir. Au prix d’un match de cinglé de 50 minutes, les Croates de Cedevita sont allés chercher leur deuxième victoire de la saison. L’arrière Bracey Wright (20 pts) a d’abord accroché la prolongation sur un énorme triplé quasiment au buzzer puis notre Mickaël Gelabale national a tapé le dunk synonyme de deuxième prolongation. Le protégé de Bozidar Maljkovic a fait un match de mammouth avec 23 pts et 10 rbds et quelques actions décisives comme ce ballon arraché dans les mains de Darjus Lavrinovic dans les dernières secondes du match. Les Croates ont gagné grâce à leur adresse (42% derrière l’arc-de-cercle et 92% sur la ligne des lancers) et leur neutralisation du meilleur des jumeaux Lavrinovic (Ksystof), limité à 6 pts et sorti rapidement pour 5 fautes. Son fréro Darjus a sauvé l’honneur de la famille (24 pts) et reçu un bon coup de main de Rimantas Kaukenas (15 pts – 7 assists) et de Marko Popovic (19 pts). Sans une certaine maladresse aux lancers en fin de match (2/5 pour Tremmel Darden notamment), Kaunas tiendrait encore compagnie au Barça au rang des équipes invaincues. Les Baltes sont dans tous les cas assurés de conserver leur première place dans le Groupe C même si Efes et Olympiacos l’emportent demain soir contre Milan et à Vitoria respectivement.

 

Panathinaikos 79 –Real Madrid 68

Notre souffre-douleur préféré Rudy Fernandez a vécu une soirée difficile à Athènes. Muselé, il n’a mis qu’un seul shoot (mais un gros step back à 3 points) sur sept tentatives et termine le match avec 3 pts, soit 15 de moins que sa moyenne habituelle… La défense grecque a bien enrayé la mécanique madrilène (37% aux tirs et 15 turnovers) à partir du 2e quart temps, bien emmenée par un Dimitris Diamantidis en revanche très discret en attaque (7 pts avec un vilain 0/5 à 3 pts) et l’omniprésent meilleur contreur de la ligue Stéphane Lasme (2 contres, 8 rbds mais aussi 15 pts !). Les Grecs reviennent à un bilan équilibré (3 victoires – 3 défaites), avec le point average positif mais derrière le Real, crédité de 4 victoires pour juste 2 défaites.

 

Partizan Belgrade 87– Besiktas Istanbul 72

Décidément les Français étaient en mode 14 juillet ce soir. Leo Westermann a fait un taf de loup et drivé ses Noirs et Blancs à merveille (13 pts – 8 assists et 0 ballon perdu) vers leur première victoire en phase de groupes cette saison. Devant tout le match, les Serbes avaient des munitions à chaque poste (cinq joueurs à 13 pts et plus), dont la grande tige Dejan Musli auteur de 14 pts et 8 rbds en tout juste 16 minutes. Les Turcs se sont faits bouffer au rebond (26 et 41) et ont perdu beaucoup trop de ballons (14 TO). En plus de l’ailier fort fuyant Damir Markota (16 pts – 6 rbds), c’est seulement celui qui avait commencé sa carrière Euroleague au Partizan, Curtis Jerrells (20 pts) qui a répondu présent pour Erman Kunter. Le Besiktas tombe à 3 victoires – 3 défaites, loin devant les Serbes, en bas de tableau avec leur unique victoire et leurs cinq défaites.

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. A-Sir

    Un panier après le buzzer pour KC Rivers. Quel vol !