Kevin Durant et Team USA écrasent la Chine d’entrée

Team USA 119 – 62 Chine Un départ tonitruant de Team USA dans la compétition était attendu. Surtout après les deux corrections infligées à la Chine, son premier adversaire des Jeux Olympiques, en préparation. Si les joueurs de Mike Krzyzewski ont vite pris l’ascendant, ils ont commencé en douceur, manquant leur cinq premiers shoots avant…

Team USA 119 – 62 Chine

Team USA Kevin Durant Un départ tonitruant de Team USA dans la compétition était attendu. Surtout après les deux corrections infligées à la Chine, son premier adversaire des Jeux Olympiques, en préparation. Si les joueurs de Mike Krzyzewski ont vite pris l’ascendant, ils ont commencé en douceur, manquant leur cinq premiers shoots avant de se mettre sur les bons rails en moins de deux minutes. En patron, c’est l’ancien Carmelo Anthony qui a lancé les hostilités. Pour sa quatrième olympiade, celui qui n’avait encore jamais débuté un match des Jeux avant ce soir a enchaîné une pénétration en puissance avec un tir extérieur. Cinq points consécutifs auxquels s’ajoutaient deux paniers de Kevin Durant afin de créer un premier écart après moins de cinq minutes de jeu (13-4).

La nouvelle star des Golden State Warriors posait seulement les bases de son festival (25 points à 10/14, 4 rebonds et 6 passes). Insolent d’adresse tout au long de la soirée, le MVP du Mondial 2010 a enfilé les tirs lointains et les un-contre-un pour enfoncer la Chine. C’est l’un de ses premiers drives de la partie suivi d’un panier avec la faute converti par Jimmy Butler qui a offert 16 points d’avance à des Américains déjà à l’abri très tôt dans le match.

Comme prévu, les qualités athlétiques et les aptitudes individuelles des talents NBA a fait la différence. La pression défensive était trop forte pour les coéquipiers de Yi Julian – ex-joueur des Bucks, Wizards, Mavericks et Nets – poussés à la faute et contraints de concéder contre-attaque sur contre-attaque. Team USA comptait déjà 20 points d’avance à la foin du premier quart (30-10).

Puis 29 à la pause, suite à un nouveau alley-oop converti par DeAndre Jordan. DeMar DeRozan et ses camarades avaient assuré le show entre temps avec notamment deux dunks très spectaculaires de l’arrière All-Star des Toronto Raptors. Il a d’abord été à la réception d’une passe lobée à travers la défense de Paul George avant de claquer un poster en contre-attaque (une de plus). Le tout en moins d’une minute. La Chine a légèrement stoppé l’hémorragie grâce à deux minutes solides dans le second quart mais elle n’a pu éviter l’écart de s’envoler avant la mi-temps.

Elle a ensuite profité de la gestion timide des Américains dans les cinq premières minutes du troisième QT. C’était simplement le calme avant la tempête. Une tornade de paniers extérieurs signés Durant, Kyrie Irving ou encore DeRozan. En à peine deux minutes, Team USA comptait plus de 40 points d’avance sous les « Ola » du public de la Carioca Arena (81-40).

Le cauchemar a continué pendant dix grosses minutes pour la Chine, assommée depuis déjà un bon moment. Comme prévu, là encore, la sélection US a remporté sans trembler son premier match des Jeux. Elle est plus que jamais favorite de la compétition et, au-delà du score fleuve attendu, elle a frappé fort d’entrée en y mettant la manière. Peut-être juste le début d’une balade tranquille menant à l’Or d’ici deux semaines.

Crédit photo : FIBA

Boxscore et Highlights à venir

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.