Kyle Weems : « Pas seulement important pour nous les joueurs »

Dans ce Final Four de l’Eurochallenge, Kyle Weems entend représenter du mieux possible la JSF Nanterre.

Si tous les postes ont leur importance au basket, celui d’ailier-fort a toujours eu une importance particulière dans le jeu prôné par Pascal Donnadieu, le coach de la JSF Nanterre. L’an dernier c’est le duo Wil Daniels/Deshaun Thomas qui s’est partagé avec réussite les minutes sur le poste 4. Cette année, le titulaire se nomme Kyle Weems. Formé à l’université de Missouri State, il sortait d’une saison en Allemagne avec Bayreuth satisfaisante sur le plan individuel (14,8 points et 5,5 rebonds de moyenne) mais plus compliquée sur le plan collectif (quinzième place sur dix-huit). Dans les Hauts-de-Seine, l’ailier-fort s’est rapidement fondu dans le collectif dont il est un des cadres. Son volume athlétique et sa qualité de shoot (48,1% à trois points en Eurochallenge, cinquième meilleur total) en font un problème souvent insoluble pour l’équipe adverse. Mais lorsque vous demandez à Kyle Weems si cela lui plait d’avoir des responsabilités en attaque il vous répondra oui mais en glissant rapidement sur l’importance du collectif et la qualité du coaching-staff. « J’apprécie beaucoup d’avoir eu cette opportunité de jouer ici grâce à coach Pascal et Jean (le président). Le club a déjà gagné des titres et jouer dans une bonne équipe, avec un bon staff et une bonne organisation ça me facilite le travail ».

Gagner des titres Kyle Weems ainsi que Nanterre en auront l’opportunité avec l’Eurochallenge et une demi-finale ce vendredi face aux Allemands de Francfort. Pour préparer cette échéance, les Nanterriens ont redoublé de travail. « On a fait beaucoup de vidéo, de bons entrainements comme celui de ce matin (mardi ndlr). On devra faire ce que l’on a fait pendant toute la saison : jouer ensemble ». Car les Skyliners ont le profil idoine pour les gêner. « Un peu comme Dijon ils ont une défense très agressive.  On devra être prêt au combat, être physique et si c’est le cas je pense que tout sera ok » avance Weems. En cas de succès la JSF aura alors un ticket pour une finale historique et écrire ainsi l’histoire du club. Pour l’intérieur « Ce n’est pas seulement important pour nous les joueurs mais aussi pour la ville, le club. On joue aussi au nom des fans. Si on peut gagner ce trophée ça serait vraiment important ».

D’autant plus que si la règle des années précédentes est respectée (mais à Nanterre chat échaudé craint l’eau froide), le vainqueur de l’Eurochallenge gagne un ticket pour l’Eurocup. Pour confirmer la progression du club et garder des joueurs comme Kyle Weems cela pourrait avoir une importance non-négligeable même si dans son cas la décision de rester ou pas n’est pas encore prise. « On ne sait jamais. J’adorerais revenir. J’adore jouer pour les fans, pour coach pascal, coach Franck et le président. J’ai une bonne situation ici mais c’est encore trop tôt pour décider. Je veux d’abord me concentrer sur Francfort, sur les playoffs et terminer cette saison du mieux possible en apportant deux titres à Nanterre dans ces deux prochains mois ». Dans ce cas on ne parlerait alors plus de Kyle Weems mais de Kyle Wins.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.