La « faute » de Frédéric Adjiwanou

Sur le quart de finale face à Boulogne sur Mer, Darryl Monroe aura été le grand homme du BBD. Mais a raté de peu le triple-double.

Vainqueur en trois matchs de Boulogne-sur-Mer, Boulazac aurait pu passer à la trappe sans trois énormes sorties de son intérieur US, Darryl Monroe. Sur l’ensemble des trois manches, l’intérieur termine avec 103 d’évaluation pour ses 62 points, 37 rebonds et 18 passes décisives. Sur le dernier match, Monroe a même frôlé le triple-double (20 pts, 13 rbds et 9 pds). Mais c’était sans compter un des coéquipiers….

« C’est à cause de Fred (sous-entendu qu’il rate son triple-double, ndlr). Je lui fais la passe et il ne marque pas (il sourit). Je n’en étais pas loin, de ce triple double. Je devais me rapprocher le plus possible du cercle pour marquer ou ouvrir le jeu. Mais on a gagné. Alors je m’en fiche » (SudOuest).

Face au CCRB, la demi-finale risque d’être toute aussi tendue entre deux des meilleures formations de la division derrière le Limoges CSP.

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.