La France s’impose contre la Bosnie (85-60)

Portés par Parker et De Colo auteurs de 21 et 18 pts, les Bleus ont assommé les bosniaques en 2e mi-temps.

Après avoir perdu lourdement contre l’Espagne, l’EDF a cumulé les victoires (7) et n’a pas perdu une seule rencontre lors du tournoi de Londres. A 20h30, le Sportica de Gravelines recevra donc Tony Parker et ses coéquipiers qui seront confrontés à une équipe de Bosnie en plein doute. Pendant leur préparation, les bosniaques ont accumulé les défaites (6 sur 8 matches) et sortent d’une très lourde déconvenue face à la Belgique hier soir (55-81).

A noter que ce match sera le premier de Steed Tchicamboud qui a rejoint le groupe cette semaine. Charles Kahudi a lui été mis au repos suite à des douleurs lombaires et ne participera pas à la rencontre.

——-

Le 5 majeur des Bleus : Parker-Batum-Gelabale-Diaw-Noah

Le 5 majeur des Bosniaques : Vasiljevic-Ikonic-Domercant-Teletovic-Jazvin

 

1er QT – La Bosnie bouillante à 3-pts : 22-25

Malgré un soutien sonore du public, c’est l’américano-bosniasque Domercant qui empile deux trois-points de rang entre lesquels est venu se glisser un 2 pts de Nico Batum. Le collectif plutôt bien huilé a de suite fonctionné à l’image d’un alley-oop de Batum, encore, sur une remontée de balle de Noah (4-6, 8e). Sur l’action suivante, nouveau 3 pts des Bosniaques suivi d’un 2 pts de Parker. Dans ce match très animé, les équipes font preuve d’une adresse quasi-diabolique (7/11 à 3 pts des Bosniaques en 10 minutes). Noah, de plus en plus à l’aise, gratifie un public conquis d’un dunk significatif d’égalisation (11-11 5min40).  Mais en face le 5/7 a 3 pts fait très mal et permet aux Bosniaques de ne pas être distancés malgré les 5 pertes de balles en 6min30. Mais De Colo réussit lui aussi à trouver la mire à 3 pts après avoir bénéficié d’un bon jeu de passe de ses coéquipiers. Car la vista est côté français à l’image de l’excellent premier quart-temps de Tony Parker (10 pts à 5/5 au tir). Vincent Collet en a alors profité pour faire rentrer Albicy, néo-gravelinois, et Ali Traoré sur le parquet en fin de quart-temps (22-25).

 

2e QT – La défense française parle  : 45-39

Après une courte pause, le match a repris sur la même intensité. Les Bosniaques ont du mal à diversifier leur jeu et jouent essentiellement sur le côté droit du terrain. Albicy prend un shoot près de la ligne des lancers-francs et bim ça rentre (24-25, 8min30). Seraphin, à peine entré sur le parquet, lui emboîte le pas pour redonner l’avantage aux Bleus (26-25). En attaque, les coéquipiers de Domercant continuent à jouer extérieur, voulant rentabiliser le profil de leurs arrières, et poste 4, shooteurs. Mais des deux côtés, le match baisse en terme de réussite, l’essentiel se jouant en défense (les Bosniaques ayant par exemple attendu 3 min 20 de jeu pour inscrire leurs premiers points du quart-temps).

Steed Tchicamboud, le petit dernier, fait son entrée au poste 2. Le sélectionneur avait confié avant le début du match qu’il voulait le mettre dans le bain. Mais pas forcément avec la plus grande réussite avec une faute rapide sur un shoot de Domercant (26-27, 6min43). Après un temps-mort où Collet avait demandé de jouer intérieur,Pietrus se fait coincer dans la raquette manquant de solutions de passe. La rentrée de Noah fait du bien. Passeur, rebondeur, le Bull est plus que présent sur le terrain. Sur une mauvaise position en défense de De Colo, Milosevic réussit le 2 pts. Mais une minute après, Tchicamboud rentre ses premiers pts (un 3-pts) permettant à Jacques Monclar de ressortir son fameux jeu de mot sur le meneur chalonnais.

Après avoir encaissé un 10-2, le coach bosniaque prend un temps-mort pour remobiliser ses troupes menées. Suffisant ? Oui car Domercant, le shooteur fou à 3-pts, remet les deux teams à égalité (35-35 au bout de 7 min de jeu). Mais la pression mise par TP en défense pousse les Bosniaques à s’énerver et à commettre des irrégularités défensives. Résultat : Ikonic prend une technique. La France en profite pour creuser un petit écart grâce aux lancers-francs (40-35 au bout de 8min). Aidée aussi par un 2e3-pts de Tchicamboud très à l’aise sur la ligne (2/2, 6 pts). La Bosnie met alors en place une zone 2-3 sans pour autant que celle-ci ne se révèle des plus efficaces. Avec seulement 14 pts encaissés, la France, elle, bénéficie des fruits de sa défense plus resserrée avant de rentrer aux vestiaires (45-39 à la mi-temps).

 

3e QT – l’EDF creuse l’écart : 70-44

Dès la reprise, De Colo s’illustre à 3-pts et creuse l’écart de 7 pts (48-41). Grâce à son jeu rapide, les Bleus marquent la bagatelle de 7 pts en l’espace de 2 mins. Au temps-mort (pris au bout de 2 min 19), TP demande àTraoré de bien enchaîner sur les backflip. Ce n’est pas tomber dans l’oreille d’un sourd puisqu’à peine revenu, Ali « Bomaye » Traoré trouve le chemin du panier.  Plus nerveuse, l’équipe de Bosnie laisse la France prendre confiance en attaque. 12-2 en 3min30 : les Bleus maitrisent à fond leur sujet dépossèdent 16 pts d’avance au bout de 4 min (57-41). De Colo, quand il n’est pas scoreur, se mut en passeur pour Nico Batum qui contre un joueur bosnien sur l’action suivante. Mais juste après Vasiljevic met un 3-pts, la spéciale de sa team sur ce match. Car la Bosnie n’abdique pas et semble prendre davantage le jeu à son compte. Mais la réussite des Bleus, alliée à des physiques affutés, fait la différence (23-0 niveau de l’évaluation). 64-44 : c’est le score avant les deux dernières minutes du quart-temps. Car en face  les joueurs ne répondent plus. Domercant n’est plus aussi en verve (0/6 au tir) et cherche son souffle. A contrario d’un Nando De Colo, l’un des meilleurs bleus sur le parquet avec un jeu très propre en attaque (16 pts à 63% de réussite au tir) et Noah très dissuasif avec une hargne jamais démentie. Sereins, les Bleus terminent ainsi le quart-temps avec 26 pts d’avance (70-44).

 

4e QT – Collet fait tourner : 85-60

Pour attaquer les 10 dernières minutes, Collet n’a laissé que Noah, parmi son 5 de départ, sur le parquet. Les Bleus sont un peu plus malmenés mais s’en sortent grâce à un gros pressing défensif. Niveau balles perdues, voilà un secteur où les Bosniens mènent : 18 à 10. Domercant tente le 3 pts dans la 8e minute. Ça ne rentre pas mais il récupère trois lancers pour une faute de Noah quand il armait son tir. Noah se rattrape peu après en prenant un shoot au poste haut portant son total à 10 pts (72-48 au bout de 3 min 25). Mais face au faux rythme que prend le match, Vincent Collet prend un temps-mort pour recadrer l’ensemble. Car les Bosniens ont réduit l’écart (72-50, 6min 39s).

Mais les Bleus n’ont pas oublié de rentrer quelques shoots judicieux comme celui de Gelabale qui avait bien suivi la tentative d’alley-oop de Nico Batum. Du coup, la Bosnie change de stratégie en défense pour passer à une individuelle. Quant à l’attaque, Domercant retrouve des couleurs et plante son 4e 3-pts du match. La Bosnie n’est plus loin de repasser sous les 20 pts car les Bleus font un peu moins d’efforts et gèrent tranquillement leur avance. De retour sur le terrain, Seraphin s’illustre avec un 2 pts suivi de la faute de son vis-à-vis.

36 à 14 pts : la différence se fait aussi grâce à l’apport du banc, bien plus prolifique coté français. Collet profite une nouvelle fois pour tenter des associations comme Traoré-Seraphin avec le premier au poste 4. Albicy, sur une interception, et Batum, sur un dunk concluront le match des Bleus gagné avec autorité (85-60). De belles promesses avant le dernier match amical avant l’Euro demain face à la Belgique à Liévin.

 

STATS

Parker : 21 pts 7/9, 1 rbd, 3 pds, 7 fautes provoquées
De Colo : 18 pts 5/8, 3/5 à 3-pts, 3 rbds, 2 pds et 3 steals
Noah : 12 pts 5/7, 9 rbds, 2 pds, 1 ctr
Tchicamboud : 9 pts à 3/4 à 3-pts, 1 steal
Batum : 8 pts 4/9, 2 rbds
Seraphin : 4 pts 2/5, 1 rbd
Albicy : 4 pts 2/5, 4 rbds, 3 pds, 2 steals
Gelabale : 4 pts 1/5, 4 rbds, 4 pds
Traoré : 2 pts 1/4, 6 rbds, 2 steals
Diaw : 2 pts 1/3, 3 rbds, 2 pds
Pietrus : 1 pt 0/1

 

STATS GLOBALES
31/57 (54%) Tirs totaux 19/58 (33%)
7/16 (44%) 3 Points 12/29 (41%)
16/22 (73%) Lancers francs 10/13 (77%)
33 Rebonds 26
18 Passes décisives 10
13 Interceptions 9
4 Contres 3
15 Balle perdue 22
16 (21) Faute sur 22 (15)
40 Pts intérieurs 12
4 Pts de 2ème chance 2
12 Points sur balles perdues 0

 

Comments

Commentaires (9)

  1. AND11

    On a besoin d'un intérieur scoreur en attaque et Diaw s’obstine à ne pas jouer ce rôle là alors qu'il a largement le talent pour en mettre 20 inside. Je comprends pas.. Par contre Noah dos au panier (sic)

  2. OscarAbine

    Je sais pas où tu vas chercher tes définitions (wikipédia ? ceci expliquerait cela ;-)

    Mais la vraie définition de sic, c'est ça : "indication de lecture pour signaler que malgré la bizarrerie de la forme ou du sens, il s'agit d'une citation textuelle ou d'une volonté d'auteur"

    Autrement dit, tu utilises (sic) pour dire que même si le propos souligné est une énorme connerie, tu ne fais que le reprendre textuellement (en soulignant au passage que c'est une connerie…).

  3. soldi

    C est sur et c est pas noah qui va scorer inside comme tu dis,

    il a des super qualites mais pas celle la.

    sans faire une fixation sur traore ,hier il a ete out mentalement et physiquement,gelaballe et batum maladroits,

    seul tp et de colo ont ete forts ,ca n augure rien de bon .

    Meme si tchicamboud ete bien en attaque et endefense ,tout comme

    albicy et pietrus .