La Grèce et la Slovénie dans la douleur, la Turquie tranquille

Résumés de la 2ème partie de la journée en Lituanie.

La Bosnie donne du fil à retordre à la Grèce

Il n’y aura pas que l’Espagne et la France qui auront eu du mal à se mettre dans le bain. Il a fallu 20 minutes à la Grèce pour prendre le dessus sur la Bosnie. Après une entame de match sur les chapeaux de roues et bien aidé par l’insolente maladresse des Grecs, la Bosnie, pourtant dominée au rebond (31 contre 41 pour la Grèce) a pris l’avantage sur son adversaire. Un avantage qui lui permet d’espérer à la mi-temps (31-34). Mais tout le monde sait qu’avec les Grecs, rien n’est joué avant la dernière seconde. Et c’est ce qu’il s’est passé puisque portée par Nick Calathes et Nikos Zisis, la sélection hellène a repris les choses en main dans le troisième quart-temps (24-15). Mais la Bosnie ne va rien lâcher et recoller au score en début de quatrième quart-temps. C’est encore une fois Zisis, accompagné de Papanikolaou, qui va faire l’écart pour sécuriser la victoire des Grecs (76-67).

La Bulgarie fait trembler la Slovénie

A l’image de l’Espagne, de la Serbie ou de la France, la Slovénie a été bien accrochée par la modeste Bulgarie et ne s’est imposée que dans les ultimes minutes (67-59). A 2 minutes de la fin, la Bulgarie était même encore en tête (58-59) et il a fallu une belle activité des deux Dragic pour que la victoire change finalement de camp.

Les slovènes ont pu compter sur un grand Lorbek auteur de 18 points et 9 rebonds mais également sur un Goran Dragic présent dans tous les compartiments du jeu (13 pts, 6 rbds, 6 pds). En face, Rowland termine meilleur marqueur avec 20 points et 9 rebonds.

A noter : les deux équipes ont été particulièrement pitoyables à trois-points (3/26 pour la Slovénie et 3/21 pour la Bulgarie).

La Turquie tranquille face au Portugal

Sans surprise, la Turquie s’est largement imposée (79-56) face au Portugal, tout récemment qualifié. Dans le sillage d’Enes Kanter (14 pts, dont 12 en 1ère mi-temps, et 7 rbds) et Hedo Turkoglu (14 pts, 3 rbds), les Turcs ont dominé la première mi-temps, avant de s’envoler définitivement dans un troisième quart-temps à sens unique (25-11). Jamais inquiétés, ils n’ont perdu que 10 ballons. Côté portugais, seul Elvis Evora a dépassé la barre des 10 unités, en sortant un joli double-double (12 & 12), alors que le futur meneur du PL Filipe Da Silva a mis 9 pts.

Tags : , , , , , , , , , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.