La Grèce se relance, la Turquie tombe face à la Pologne, la Russie assure

La surprise du jour nous vient de la Pologne.

La Grèce facile face au Monténégro

Après avoir chuté face à la Macédoine, les grecs se reprennent contre le Monténégro. Le Monténégro a tenu une mi-temps. 20 minutes pendant lesquelles Pekovic (15 & 7) et ses gars ont tenu le choc à merveille. En 2e mi-temps ils ont même commencé par mener et puis… gros trou d’air. de 33-32 le score passe à 33-49 soit un terrible 17-0. Difficile de revenir dans ces conditions surtout face à la Grèce qui gère son avance et termine avec une large victoire 71-55. Rassurant après le choc de la défaire face à la modeste Macédoine.

A noter : le gros match de Koufos auteur de 19 points à 8/13.

La Pologne s’offre les Turcs

Après la Macédoine qui tape la Grèce, c’est au tour des turcs de tomber face à un « petit ». Après 2 victoires faciles contre le Portugal et la Grande-Bretagne, la Turquie avait montré une certaine fragilité face à la Lituanie vendredi (défaite 68-75). Mais c’était la Lituanie. Contre la Pologne aujourd’hui, tout devait rentrer dans l’ordre. Et bien non ! Dans un match dur et très accroché où les deux équipes ne se sont jamais vraiment quittées (maximum 5 points d’écart), les turcs pensaient avoir fait le plus dur en revenant à 43-43 en début de 2e mi-temps. Ils gardaient d’ailleurs le contrôle du match prenant même jusqu’à 6 longueurs d’avance dans le 3e. Mais c’était sans compter sur la ténacité des polonais qui ne lâchaient rien. Bien que toujours derrière, la Pologne restait en embuscade dans le money time et frappait avec un trois-points dePamula à 46 secondes du terme pour passer devant 82-81. Kanter permettait à la Turquie de repasser devant grâce à ses 2 FT (82-83) maisBerisha faisait exploser la défense adverse avec un ultime jumpshot assassin à 12 secondes du buzzer. Le dernier shoot deTunçeri ne trouvait pas la cible et la Pologne s’imposait contre toute attente 84-83.

La Russie tranquille face à la Bulgarie

Les Bulgares n’ont jamais trouvé la solution pour stopper Kirilenko.25 pts à 8/15, 5 rbds, 3 pds et 4 steals, Andreï Kirilenko a signé son meilleur match jusque là et a tout simplement porté son équipe face à la valeureuse Bulgarie.Dans ce match qui a été longtemps accroché, c’est d’ailleurs lui qui a réalisé l’action décisive en convertissant une passe de alley-oop de Viktor Khryapa (12 pts à 6/7 et 8 pds) à 2,30 min de la fin du match pour faire passer l’écart à +9 et démoraliser pour de bon la Bulgarie.Dans l’ensemble, la Bulgarie a eu bien trop de mal en défense (la Russie a shooté à 57,6%, avec en prime un magnifique 6/13 longue distance) pour espérer pouvoir l’emporter. Fridzon a d’ailleurs fait à nouveau un festival dans les tirs de loin (13 pts à 5/7 dont ¾ à trois-points).En face, Deyan Ivanov (23 pts, 5 rbds et 2 pds), Filip Videnov (17 pts et 3 rbds, mais 6 bps et Earl Rowland (14, 2 et 4) ont tenté le maximum, mais en vain, et la Bulgarie a fini par s’incliner 89-77.

Comments

Commentaires (1)

  1. Startrak

    Eh ben çà change tout çà, la Pologne va éliminer la Turquie.

    Punaise, vaut 1000 fois mieux jouer la qualif en quarts contre les Polonais que contre les grands Turcs. :-)