La JDA et la JSF au bout du suspens

Les deux équipes se sont quittées sur un score de parité (96-96).

Visiblement les deux équipes avaient les pieds collés au plancher d’Alfortville. Dijon et Nanterre auraient même pus s’offrir une troisième prolongation si les deux coachs ne s’étaient pas accordés pour finir le match avant l’heure.

Mais l’équipe pouvant nourrir le plus de regrets c’est incontestablement la JDA. Pendant une bonne partie de la rencontre, les Bourguignons auront fait la course en tête avec un duo Campbell/Tiggs intenable (27 points à eux deux au final) et un bon Ferdinand Prénom.

Mais en seconde période, les Nanterriens, bons en attaque dans la première période, se sont montrés plus constants en défense à l’image de Johan Passave-Ducteil. Grâce à un David Lighty inspiré (20 points et 5 rebonds) et quelques coups d’éclats individuels, la JSF a pu arracher  trois prolongations (dont la dernière sur un tir primé de Seidou N’Joya. Mais pour éviter les risques de blessures, les deux entraineurs se sont entendus pour ne pas disputer cette ultime prolongation et terminent donc sur le score de 96 partout.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.