La JSF enfonce Nancy

Au terme d’un match intense, la JSF décroche sa troisième victoire de rang face au SLUC Nancy (82-78).

Entre l’une des équipes les plus adroites et une autre à l’attaque bien moribonde, on pouvait s’attendre à un choc des extrêmes. Et ce sont les Nancéiens qui ont su imposer très vite leur tempo avec notamment un bon Diabaté (7 points dans le premier quart-temps). Avec des difficultés à attaquer la zone lorraine, la JSF a tenu d’abord grâce à Xavier Corosine puis par Stephen Brun. Véritablement incandescent, l’ailier-fort avait la baraka (10 pts en 6min) face à son ancienne équipe.

Mais dans un match au couteau, la réussite peut faire la différence. Et à ce jeu-là, c’est le SLUC qui a l’avantage. Car la JSF a beau tout tenter, la balle ne se décide pas à rentrer. Et quand vous tombez vite dans la pénalité (au bout de cinq minutes) cela rend plus difficile la mise en place d’une défense agressive.  Mais la JSF a dans sa poche un certain Jérémy Nzeulie qui, en l’absence de Marc Judith, prend du galon. Son bon passage, juste avant la pause, permet à la JSF de revenir au contact du SLUC qui retombe dans le même temps dans ses travers de l’autre côté du terrain avec une panne en attaque.

Au retour des vestiaires, ce mal touche toujours le SLUC mais aussi la JSF.  A côte de ça, les deux équipes mettent un point d’honneur à se battre sur chaque possession. Nanterre peut toutefois compter sur une ligne arrière Lighty-Nzeulie percutante pour créer le danger quand Stephen Brun n’y va pas de son trois points. Mais impossible pour les Locaux de créer l’écart… la faute à des maladresses dans le jeu, quand bien même dans le camp d’en face, l’attaque nancéienne n’envoit pas vraiment du rêve. Mais en se mettant aussi à perdre des ballons, le SLUC subit la foudre de Johan Passave-Ducteil qui replace la JSF sur de bons rails avant le money-time.

La tête sous l’eau, le SLUC n’arrive pas à suivre le tempo imposé par la JSF. Si Nicholas Pope score un trois points à la 32e, les Lorrains n’ont que trop peu d’occasions de scorer d’autant plus que les Franciliens augmentent l’intensité de leur pressing défensif. En face, le danger continue de venir de l’arrière mais Nanterre n’est pas à l’abri d’une petite faute d’attention, d’un relâchement en défense. A la 36e, Pascal Donnadieu fait alors le choix de remettre Xavier Corosine, le sniper attitré de la JSF, sur le terrain, Nancy étant revenu à trois points. Choix gagnant puisqu’il marque très rapidement. Mais ce sont des lancers-francs de Trenton Meacham qui ont définitivement fait basculer le match vers la victoire de la JSF. Et dans le même temps laissé Nancy a ses doutes…

Nanterre

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 82 30 – 60 50.0 9 – 27 33.3 13 – 15 86.7 7 26 33 1 2 13 7 16 20 17 88
4. Nzeulie Jérémy 26 12 5 – 6 83.3 1 – 2 50.0 1 – 1 100 1 2 3 0 0 1 2 1 3 2 16
6. Warren Chris * 26 17 6 – 11 54.5 2 – 6 33.3 3 – 3 100 0 0 0 0 0 2 0 1 1 3 13
8. Oliver Chris * 12 0 0 – 2 0.0 0 – 0 0 – 0 0 2 2 0 2 0 1 4 4 0 -3
9. Corosine Xavier * 26 7 3 – 7 42.9 1 – 4 25.0 0 – 0 0 1 1 0 0 2 0 1 2 1 5
10. Lighty David * 20 6 2 – 6 33.3 2 – 3 66.7 0 – 2 0.0 0 2 2 0 0 1 0 0 2 2 3
12. Njoya Seidou 7 0 0 – 1 0.0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0
13. Passave-Ducteil Johan 12 6 2 – 2 100 0 – 0 2 – 2 100 1 1 2 0 0 1 2 2 3 3 9
14. Meacham Trenton 15 6 1 – 5 20.0 0 – 4 0.0 4 – 4 100 0 2 2 0 0 3 0 0 1 3 7
15. Brun Stephen 28 15 6 – 12 50.0 3 – 7 42.9 0 – 0 1 6 7 0 0 1 1 2 1 1 16
18. Massie Chris * 28 13 5 – 8 62.5 0 – 0 3 – 3 100 4 9 13 1 0 2 1 5 3 2 22
0

Entraîneur : Pascal DONNADIEU

Nancy

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 78 31 – 63 49.2 6 – 20 30.0 10 – 17 58.8 10 21 31 2 1 15 10 17 17 20 80
4. Sommerville Marcellus * 36 20 8 – 13 61.5 2 – 4 50.0 2 – 2 100 1 4 5 0 0 2 2 1 2 4 23
5. Pope Nicholas 26 12 4 – 11 36.4 2 – 7 28.6 2 – 2 100 1 3 4 0 1 3 1 3 0 2 10
6. Grant Kenny 6 0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 – 0 0 1 1 0 0 0 1 1 1 0 0
7. King Shawn * 33 14 6 – 8 75.0 0 – 0 2 – 5 40.0 3 3 6 2 0 1 2 2 4 3 18
9. Sylla Abdel Kader 8 2 1 – 1 100 0 – 0 0 – 2 0.0 1 0 1 0 0 1 0 1 1 1 1
10. Diabate Souleyman * 35 26 11 – 16 68.8 2 – 5 40.0 2 – 4 50.0 3 3 6 0 0 5 3 3 3 6 30
11. Linehan John 11 0 0 – 4 0.0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 1 1 0 0 1 1 2 2 0 -3
13. Merriex Bingo 3 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14. Pinda Kingsley 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
15. Pourchot Vincent 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
17. Martin Torrell * 26 2 1 – 6 16.7 0 – 1 0.0 0 – 0 0 4 4 0 0 0 0 1 2 0 0
18. Toure Hervé * 16 2 0 – 3 0.0 0 – 2 0.0 2 – 2 100 1 2 3 0 0 2 0 3 2 4 1
0

Entraîneur : Jean-Luc MONSCHAU

Tags : ,
Comments

Commentaires (10)

  1. vito

    cette saison on voit moins certains supporteurs arrogants et donneurs de leçons du SLUC…ça fait du bien :)

  2. MagicCunt2012

    C'est clair que ce silence de la part des meilleurs supporters du monde du meilleur club de basket de l'histoire fait du bien !

  3. A-Sir

    Alors que vous, dans le pathétique/ridicule , vous maintenez bien votre niveau ;-)

  4. vito

    A-Sir, quand on dit "arrogant" "donneur de leçons", tu te sens visé pour la ramener ?? :)

  5. vito

    alors que toi, mon pauvre, tu n'as rien pour toi, un vrai supporteur du trou de SLUC. N'empêche, tu nous expliques pas pourquoi tu te sens visé…je te laisse dans les profondeurs de ta bêtise, où tu croiseras sûrement ton équipe qui navigue dans les profondeurs du classement…c'est clos pour moi !

  6. blackstone

    Sérieux Solo 26 pts 30 d'éval et pas son no dans l'article? Meme si c'est dans la défaite…

  7. GW

    Pour une fois que Diabaté et Sommerville sortaient un gros match…

    Diabaté est quand même étonnant sur ce match. 69% au shoot en agressant tout le match et avec un Martin Torrell en mode touriste c'est la grande classe