La JSF surprend Chalon, le BBD fait tomber Roanne

Tous les résultats de la soirée à la sauce bullet.

Chalon-Nanterre : 71-86

Les poils à gratter du championnat ont encore frappé. Spécialiste des victoires face aux gros de la Pro A, les Nanterriens, sans Stephen Brun, sont allés battre de fort belle manière l’Elan Chalon dans son antre. Trenton Meacham a encore une fois été impressionnant à la mène terminant le match avec 22 points et 6 passes décisives. Equipe dangereuse au tir pirmé,
la JSF a trouvé en Chris Warren un homme en forme dans cet exercice (5/6). Pour Chalon, trop de balles perdues (16) et une moindre réussite au tir expliquent cette défaite et stoppe une belle dynamique entretenue depuis plusieurs rencontres.

 

Boulazac-Roanne : 67-65

Après une entame de match ratée, les Boulazacois ont complètement renversé la tendance en remportant le deuxième quart temps (25-8), bien emmenés par Amadi McKenzie (16points et 9rebonds). Au retour des vestiaires, les hommes de Sylvain Lautié n’ont pas relâché la pression et on résisté aux offensives roannaises. Le principal artisan de la victoire s’appelle Alex Acker, auteur de 21points et qui n’a pas soufflé durant cette rencontre. En face, Coleman Collins a fait un gros chantier dans la raquette (20points et 10rebonds) mais les remplaçants roannais n’ont pas été très utiles avec seulement 12pts marqués. Au final, la lanterne rouge a mis fin à la très belle série de la Chorale, de quoi se redonner un peu de confiance.

 

Dijon-Limoges : 80-72

A force il va être presque difficile de décrire Dijon comme une équipe purement défensive. Car lorsqu’elle se trouve dans un bon soir la JDA peut offrir un visage des plus séduisant. Jérémy Leloup (22 points) confirme que cette saison il a franchit un cap. A ses côtés, Zach Moss a fait un gros chantier des deux côtés du terrain (18 points et 13 rebonds). Face à une équipe limougeaude acrocheuse, les Bourguignons ont su en tout cas faire preuve d’un gros mental avec une fin de match bien maitrisée (23-20). Les playoffs sont donc encore tout à fait envisageable pour eux.

 

Orléans-Poitiers : 73-67

Rien ne va plus à Poitiers. Dominateurs durant trois quart temps (49-61), les Poitevins ont sombré dans le dernier quart temps perdu 24 à 6. Pourtant les hommes de Philippe Hervé n’ont pas été exceptionnels, leur adresse à 3 points était par exemple en dessous de leurs standards habituels (28,6%). Sauf que les visiteurs ont fait pire. Dominic James, habituel homme du money time, a disparu dans cette rencontre (3 d’évaluation) et seul Anthony Dobbins a véritablement tenu son rôle de leader avec 12 points et 6 rebonds. Pour
Orléans, il faut noter le match complet de Chris Hill avec 17 points, 4 rebonds et 5 passes décisives. La situation devient de plus en plus difficle pour Poitiers, qui pour rappel n’a pas déposé de dossier pour essayer d’obtenir une wild card…

 

Le Havre-Gravelines Dunkerque : 76-90

Quand le BCM accélère, peu d’équipes sont capables de lui résister. C’est ce qui est arrivé au STB, au contact durant une mi-temps (41-41) et qui a ensuite peu à peu perdu du terrain. Une nouvelle fois, l’homme du match se nomme Dwight Buycks, auteur de 25 points. Mais la bonne surprise du BCM, c’est également la performance de Cyril Akpomedah (16 points et 20 d’évaluation). Cette victoire envoie donc le BCM en play offs, même si on se doute bien que les hommes de Christian Monschau visent autre chose… Pour Le Havre, Bernard King a tenu son rang (13 points et 9 passes décisives) mais les JFL ont également assuré : Max Kouguere termine avec 15 points, Gédéon Pitard avec 10 points et Bangaly Fofana avec 11 points. De bonne augure pour la suite.

Tags :
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires (10)

  1. laloose !!!

    la JSF surprend Chalon ! Non non elle nous a bien ECLATE !!!

  2. jo

    Nanterre va surement se qualifier pour les playoffs et gare à l'équipe qui va être opposé au 1er tour.

  3. The rainman

    Nanterre doit absolument se qualifier en finale de coupe de France pour espérer une médiatisation à la hauteur de leur talent collectif et offensif.

    C'est autre chose que de regarder jouer Le Mans, Chalon ou Levallois ou tout les ballons doivent passer dans les mains des mêmes joueurs américains.

    C'était particulièrment criant pour Le mans samedi dernier.

  4. nico

    on cherche tjr des escuse Nanterre son tres bn cest tous !!!!

  5. Querry

    Ou la stratégie des coachs zither,Nanterre avec Donnadieu pourrait être champion que ça ne m etonnerait même pas.Le Mans à été éliminé depuis quelques mois maintenant et puis la sauce a du mal à prendre,il faut l'avouer mais ne soyez pas pessimistes trop vite les gars,on fera les calculs à la 30ème journée ; )

  6. Jsf

    Zither Nanterre n'est pas nul c'est une équipe en progrès et contrairement à d'autres équipes nous on a 10 joueurs qui peuvent jouer au même niveau !!!! Bref on a une bonne équipe qui peut concurrencer avec tout le monde cette année !!!

  7. Fran

    Zither pourquoi autant de haine contre cette équipe ?

    Quand tu joues une compétition européenne, l'entraineur doit faire en sorte d'avoir un effectif capable d'enchainer plusieurs match dans un laps de temps réduit. Exemple NBA où les équipes enchaines 3 a 5 matchs par semaines avec des voyages.