Jean-Luc Monschau : « Avec Boungou Colo, on sera rodé collectivement »

Hier, Jean-Luc Monschau a donné le coup d’envoi de la nouvelle saison du champion de France en titre.

Avec l’arrivée de Nicolas Batum dans les rangs, le SLUC Nancy a fait la Une de l’actualité du basket français. Une recrue de luxe qui permet à Jean-Luc Monschau de considérablement renforcer son effectif. Mais à quelques jours de l’Euro, c’est en Lituanie que Batum passera les prochaines semaines, loin de son nouveau club.

En l’absence de l’ailier français, Monschau a fait appel à Nobel Boungou Colo pour assurer sa préparation collective :

« On se rend mutuellement service. Il affine sa forme avec nous dans des conditions avantageuses tout en occupant une place importante laissée vacante par Batum tant physiquement que sur le plan de l’organisation. On a beau dire : Batum est tellement talentueux qu’il lui faudra huit jours pour s’intégrer, il faut aussi penser aux autres qui doivent apprendre à l’utiliser. Souvent, le plus dur est de donner la balle à quelqu’un que de dire à quelqu’un comment l’utiliser en solo. Avec Boungou Colo, on sera rodé collectivement », explique le coach nacéien dans une interviw accordée au République Lorrain.

Aux côtés de Nicolas Batum, Adrien Moerman et Pape Philippe Amagou seront les deux autres nouvelles têtes du roster. Deux recrues JFL de luxe qui auront également un rôle conséquent dans l’équipe :

« Les Français, quand ils sont capables d’assumer un job d’étranger, sont rares et donc chers. Pape (Amagou) et Adrien (Moerman) voulaient venir et on est très heureux. Le premier est mon grand regret, quand il nous a quittés après le titre en 2008. Avec Roanne, il est devenu un marqueur et un joueur complet. Pape, qui va enfin pouvoir disputer l’Euroligue, a fini 3 e joueur français de la saison. Quand à Adrien (Moerman), il a connu cette compétition (avec Orléans) et n’a que 23 ans. »

Dans l’interview, Monschau est égalament revenu sur a signature de Jamal Schuler, qui évoluait àVichy la saison passée :

« Nous avions un déficit dans les tirs à 3 points. Il a fini 2 e dans cet exercice… »

Avec cet effectif de qualité, Jean-Luc Monschau a toutes les cartes en main pour conserver le titre de champion de France. Mais le technicien préfère rester prudent et ne sous-estime pas ses adversaires :

« Chalon qui a gardé la même équipe en recrutant un élément assez fort et Gravelines alors que l’on ne mesure pas assez la qualité du recrutement de Villeurbanne et Strasbourg qui ont engagé des jeunes Américains plein de talent mais méconnus. »

Et quand Alain Thiébaut lui parle de l’équipe de France par contre, Monschau ne cache pas son optimisme :

« Je la vois au moins sur le podium, ou alors en demi-finales. Elle ne sera pas loin du titre en tout cas. Qui peut l’arrêter à part l’Espagne ? »

Interview à lire en intégralité dans Le République Lorrain

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (18)

  1. Alexbcm

    Tssss GO BCM ! SI il y a plus de lock out ADIEU BATUM !

  2. AND11

    Je pense que JLM fait encore une fois preuve de mauvaise foi et que Colo signera au Sluc si NANCY est le seul représentant EL.

  3. Phil

    En effet 2 beaux 5 mais il manquera de la taille pour l EL …

  4. Koni21

    Les freres Monschau ils ont des origines quataris??

  5. BCMers

    Le SLUC a définitivement le plus beau et le plus riche roster de la proA cette saison !

  6. LR66

    ….et ADIEU PAPE SY au BCM !!!!