La Russie arrache le bronze

La Russie s’offre le bronze au terme d’un match incroyable et derrière un Alexey Shved fantastique.

Dès le départ, on sent les deux équipes particulièrement concentrées, notamment la Russie qui retrouve de l’adresse après un match très compliqué en attaque face à l’Espagne. Kirilenko, notamment, met les 5 premiers points de son équipe. Malgré tout, Manu Ginobili commence à prendre un coup de chaud (8 pts en 5 minutes) et donne l’avantage à son équipe sur un tir à trois-points (14-12). A la fin du premier quart-temps, l’Argentine est devant d’un tout petit point (20-19), mais les deux équipes sont au coude à coude dans toutes les catégories statistiques.

Au début du deuxième quart-temps, les Argentins font un début de break en sortant un 7-0 (27-21), avant qu’Alex Shved, utilisé avec parcimonie par Blatt sur ce début de match, et Viktor Khryapa en plantent deux paniers à trois-points de suite en sortie de temps-mort pour remettre les deux teams à égalité. La Russie continue sur sa lancée pour réaliser un 12-0 et reprendre le contrôle des choses (33-27). La défense des intérieurs empêche totalement Luis Scola de peser (2 pts et 2 fautes, mais 4 pds) et la longueur de Kirilenko et de Khryapa gêne considérablement Manu. C’est finalement l’improbable Leonardo Gutierrez qui remet l’Argentine dans le coup avec deux paniers de suite à trois-points, avant que Manu ne sanctionne à son tour de loin après une balle perdue des Russes. C’est finalement ALex Shved qui fait repasser la Russie devant juste avant la pause sur un tir primé.

Score à la mi-temps : Argentine 38-40 Russie

 

Le troisième quart-temps reprend sur les mêmes bases que les précédents, les deux équipes s’échangeant les paniers. Mais l’adresse incroyable des Russes (57% sur les 25 premières minutes du match), commence à faire mal à l’Argentine. Fridzon et Monia donnent même 11 pts d’avance (56-48) à leur équipe à 1,16 min de la fin du quart. Un tir à trois-points miraculeux de Facundo Campazzo juste avant le buzzer permet tout de même à l’Argentine de limiter les dégâts en arrivant dans le dernier quart-temps avec seulement 4 points de retard (61-57).

Le match se durci considérablement et la Russie loupe plusieurs occasions de remettre un écart en ne convertissant pas ses rebonds offensifs en points. L’Argentine revient à égalité, Kirilenko et Ginobili prenant le leadership offensif pour leurs équipes. Mais c’est Shved, en signant 7 points de suite qui refait l’écart pour son équipe (71-66 à 4,16 de la fin). Le niveau grimpe alors encore, tandis que Nocioni et Ginobli plantent deux très gros tirs à trois-points pour redonner l’avantage aux Sud-Américains à moins de 3 minutes de la fin (72-71). Aucune des deux équipes ne veut laisser échapper la médaille et les choses se jouent sur la concentration et l’adresse aux lancers francs. Ginobili réussit un panier incroyable en passant sous le cercle pour éviter le contre de Sasha Kaun pour redonner un petit point d’avance à l’Argentine à 43,2 secondes de la fin (77-76). Un énorme tir à trois-points de Shved fait basculer le match et permet à la Russie de l’emporter 81-77.

Score final : Argentine 77-81 Russie

Tags : , ,
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.