La Russie sur le fil face au Brésil

Pour son premier vrai test, la Russie s’est fait très peur et a dû aller chercher la victoire sur le dernier tir du match.

Après un début de match très physique et agressif, notamment en défense (0 point parqué en presque 2,30 min), c’est la Russie qui prend une courte avance grâce notamment au toujours excellent Alexey Shved (5 des 7 premiers points de son équipe), mais le Brésil recolle immédiatement grâce à l’impact de ses arrières Huertas et Barbosa avant de prendre une courte avance. Pour la première fois du tournoi, la Russie se retrouve face à une défense aussi intense et à des joueurs aussi grands que les siens et elle a du mal à s’habituer, se contentant trop souvent de prendre des tirs en périphérie (2/7 à trois points). A la fin du 1er quart-temps, ce sont les Sud-Américains qui mènent 20-15.

En début de deuxième quart-temps, les Russes réussissent enfin à trouver des tirs de près pour revenir et Kirilenko, discret jusque là, fait repasser son équipe devant (26-23 à 8min de la mi-temps). Dans la foulée, c’est toute la physionomie du match qui change et le Brésil, ne parvient plus à défendre avec autant d’efficacité. Dès qu’elle remet de la dureté, l’équipe revient dans le coup mais le duo Kirilenko-Shved (25 pts en cumulé sur la première mi-temps) fait mal et redonne de l’air à l’escouade de David Blatt pour arriver à la mi-temps avec 8 pts d’avance (40-32).

La défense des Russes est maintenant bien en place qui leur permet de conserver leur avance et de tenir le score malgré les efforts brésiliens (moins de 40% de réussite). Le Brésil n’arrive pas à passer sous la barre des 4 points et commet bien trop de fautes ce qui permet à Timofey Mozgov de faire un joli chantier (14 pts à 100% et 5 rbds en 9 min). Leandro Barbosa permet quand même à son équipe de ne pas se laisser totalement décrocher en plantant 5 points de suite pour arriver à la fin du troisième quart-temps avec seulement 6 points de retard (59-53).

Alors que la Russie pensait avoir le match en main, plusieurs mauvais choix en attaque (notamment de Shved) ainsi qu’un excellent Barbosa permettent au Brésil de revenir à égalité (63-63) à 5 minutes de la fin. La Russie a perdu de sa belle exécution et cherche trop les solutions individuelles et semble marquer le coup en défense. Surtout, elle ne parvient plus à rentrer un tir (3/11 aux tirs sur les 6,20 premières minutes du quart). Leandro Barbosa(16 pts à 7/14 au total) continue son festival et permet même à son équipe de prendre les commandes du match pour mener 70-65 à 2,25 min de la fin. Un temps mort de David Blatt remet les choses en ordre pour la Russie qui retrouve assez de maîtrise pour revenir mais deux lancers frans manqués par Shved l’empêche de recoller complètement… avant qu’il ne se rachète totalement en plantant le tir à trois-points de l’égalisation à 26 battements du terme. Huertas, discret jusqu’ici (8 pts à 4/11, 5 rbds et 3 pds), pense donner la victoire à son équipe avec un lay-up à 6 secondes de la fin, mais sur la dernière possession du match, Vitaly Fridzon parvient à rentrer un tir à trois-points sur la remise en jeu pour offrir la victoire à la Russie 75-74. La Russie a eu très, très chaud !

Tags : , ,
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires (5)

  1. GW

    Shved est énormissime !

  2. GW

    Barbosa peut s'en vouloir, il offre un shoot ouvert dans les dernieres secondes… sur remise en jeu !

    C'est mérité, déja l'exclusion de Mozgov je la trouvais limite.

    Ce qui fait ch**r c'est que les russes même imprecis, absents par moment et avec un AK47 en retrait sont capables de gagner de gros matchs… Niveau confiance ils vont franchir un nouveau palier !

  3. MiLissounga

    Le meilleur match du tournoi. Fridzon a mis le panier des Jeux. Ce sera difficile de faire mieux. Les deux équipes sont très redoutables. Elles montrent qu'elles ont les ressources necéssaires pour atteindre les 1/2 finales de Jeux. Bravo à Blatt et Magnano qui sont deux super coachs. faut dire à Mozgov d'arrèter de jouer avec des pompes d'arrière, et il verra que ça ira mieux pour ses chevilles.

  4. nicomaltese

    Non mais vous avez vu le shoot de Fridzon????