La SIG « n’avait pas l’équipe la plus complète »

Après-match, Vincent Collet a loué les rotations de l’adversaire.

Alors que l’OLB n’est pas épargné par les blessures, ce sont les rotations qui ont en partie fait la différence face à la SIG. Sur le plan comptable, le banc orléanais a en effet apporté la bagatelle de 23 points. Mais les rotations comme Bryan Pamba, titularisé dans le premier 5, ont aussi fait la différence comme l’a souligné Vincent Collet l’entraineur de la SIG.  » Orléans a su trouver des relais intéressants. Pamba a mis une pression d’enfer sur Aymeric et Lebrun a été plus qu’une très bonne rotation » (Dernières Nouvelles d’Alsace).

Il reste qu’à l’heure actuelle, la SIG mange son pain noir puisque sur leurs cinq derniers matchs de championnat, les Strasbourgeois n’en ont remporté que deux.

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. latsupred

    chalon arrive , dommage c'est maintenant qu'il faut être en pleine bourre , la SIG finira logiquement 4 eme derrière le mans .