La SIG veut se concentrer sur elle même

Pour Vincent Collet, la SIG doit avant tout se concentrer sur elle-même pour aborder au mieux ce match capital face à la JSF.

trophée_lnbEn arrivant à la conférence de presse d’avant match, Vincent Collet, entraineur de la SIG, a du passer devant le Trophée dévolu au futur Champion de France. Mais pour l’obtenir, le technicien et ses joueurs n’ont plus le droit à l’erreur ayant perdu le match 3. Pourtant sur cette rencontre, la SIG a montré de solides gages défensifs notamment lors de la première mi-temps mais quelques trous d’air les ont empêché de faire un résultat. « Le 6-0 concédé dans les quarante dernières secondes de la dernière minute du troisième quart temps a fait très mal » a ainsi soulevé le technicien alsacien. Il reste que Vincent Collet conserve un discours résolument positif affirmant avec fermeté que « rien n’était encore fini« . Sur un plan tactique, cela sert aussi à décharger un peu ses joueurs de la pression que ces derniers peuvent avoir sur leurs épaules. Pour décrocher le droit de jouer une belle au Rhénus le 14 juin prochain, l’entraineur et son staff ont donc décidé de se préoccuper le moins possible de leur adversaire nanterrien.

« On veut se concentrer sur nous. Pour nous c’est ça qui est important. Je pense qu’on ne l’a pas bien fait sur ce match 3 malgré l’avertissement du match 2. J’espère que dos au mur on va vraiment être capable de donner la priorité au jeu. Eux ont une conviction. Donc c’est pour ça que je ne veux même pas parler de Nanterre. Le fait qu’ils aient le titre à portée de mains je pense que ça va plutôt les galvaniser que leur faire peur. C’est sur mon équipe à moi que je compte.

Quand je regarde l’obstacle, ça fait davantage penser à l’échec, quand je regarde nos possibilités, nos moyens ça fait davantage penser à la réussite. C’est là-dessus que l’on veut s’appuyer, on ne compte même pas sur un iota de baisse de régime de nos adversaires mais sur une vraie amélioration de  notre côté ».

Comme l’a déclaré le pivot nanterrien Johan Passave-Ducteil, on peut donc s’attendre à ce que ce soit la guerre entre la SIG et Nanterre ce samedi à Coubertin.

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. baskonista

    mon équipe à moi et …. mes compétences à moi
    avec un banc comme celui de la sig perdre en cinq matches contre l'avant derner budget de proA….

  2. 72BOB

    Quelque soit le résultat de ce soir, encore un grand coup de chapeau à Nanterre. Bien sûr, V. Collet est un bon coach, mais il faut savoir reconnaître que le meilleur cette année c'est P. Donnadieu : il a parfaitement maîtrisé le parcours en championnat et en PO. C'est d'ailleurs une belle revanche vis à vis des équipes qui n'ont pas respecté Nanterre. On voit très bien l'esprit d' Equipe et cela fait toute la différence !!!!