La soirée bizarre de Sekou Doumbouya après le test positif de Gobert

Les Pistons ont appris que Rudy Gobert était positif au Covid-19 en plein match à Philadelphie. Sekou Doumbouya a été isolé, puis remis sur le terrain.

Sekou Doumbouya, le rookie des Detroit Pistons, s’est retrouvé en plein coeur d’une situation complexe à gérer pour les Detroit Pistons il y a maintenant deux semaines. Le récit de Jackie McMullan dans un article pour ESPN, montre bien à quel point tout ce qui concernait le coronavirus et la marche à suivre était encore flou à ce moment-là.

Le 11 mars dernier, alors que les Pistons étaient à Philadelphie et au beau milieu de la rencontre, la nouvelle du test positif de Rudy Gobert est parvenu aux oreilles de Jim Scholler, l’un des préparateurs physiques de l’équipe. Ni, une ni deux, Scholler est allé avertir Dwane Casey, le coach de Detroit, en lui indiquant qu’il fallait absolument sortir Sekou Doumbouya du match, alors qu’il venait à peine d’entrer en jeu.

En effet, quatre jours plus tôt, Doumbouya avait passé la soirée avec Gobert et Boris Diaw après le match entre leurs deux équipes.

« On l’a immédiatement sorti du terrain et mis dans un coin du vestiaire, loin de l’équipe, puis on a repris le match. Quand je l’ai sorti, Sekou m’a regardé comme si j’étais fou. Pareil pour Tony Snell, que je venais de faire sortir à la place de Sekou, puis faire rentrer à la place du même Sekou. Honnêtement, je ne me suis pas dit que nous étions en danger. On ne se disait alors pas que c’était un gros truc et qu’ils allaient annuler la saison. Je me disais que c’était sans doute un cas isolé », raconte Casey.

Malgré cette décision initiale, Casey a tout de même remis Sekou Doumbouya sur le terrain alors qu’il restait 4 minutes à jouer. Un choix qui peut paraître inconscient, mais qui montre à quel point personne n’était préparé ou conscient des choses à faire avant que le cas Gobert ne soit expliqué et enseigné.

Deux jours plus tard, Doumbouya a été testé négatif. Christian Wood, lui, avait été contaminé.

Comments

Commentaires

Comments are closed.