ALL STAR GAME

L’agent Ayité Ajavon réagit aux propos de Greg Beugnot sur Andrew Albicy

Dans un communiqué, l’agent Ayité Ajavon est revenu sur les déclarations de Gregor Beugnot sur Andrew Albicy, qu’il représente.

Ayité-AjavonSuite à l’article paru sur Andrew Albicy sur le site de la LNB, l’agent du meneur de Paris-Levallois, Ayité Ajavon, a tenu à réagir aux propos de Gregor Beugnot. L’entraîneur du PL y disait notamment :

« Andrew on l’a tué dans l’œuf. On a de très bons gamins ici mais ils sont souvent tués par les agents, les médias. Ils font une bonne saison et derrière on leur dit qu’ils vont faire ci, faire ça. »

Voici le communiqué d’Ayité Ajavon :

« Il existe un métier qu’est celui d’Agent Sportif. Il fait partie intégrante de notre système économique. Aux USA l’agent sportif a une place de choix et est bien plus qu’un intermédiaire, mais un véritable partenaire de travail. Je trouve donc dommage qu’en France et surtout pour des non néophytes, l’agent soit encore assimilé au Grand Méchant Loup.

Il ne faut pas oublier que l’Agent Sportif permet aussi à certains clubs de découvrir des joueurs. Et c’est par un travail en commun, coach, agent, équipe administrative et technique que le sportif peut se développer et atteindre le plus haut niveau. Je pense donc qu’il faut arrêter toutes ces médisances sur notre profession. L’aspect relationnel important et inhérent peut à fortiori entraîner des conflits. Je n’ai néanmoins pas le souvenir de quelques altercations que ce soit avec le staff du PL.

Si une personne est en désaccord avec le choix d’un sportif (choix fait en son âme et conscience après discussion avec ses proches et son représentant), elle a bien évidemment le droit absolu de le signaler. Nous sommes dans un pays libre. Cependant, concernant Andrew Albicy et moi-même, nous sommes les seuls à connaitre l’exactitude de nos échanges. Je trouve donc étrange qu’une personne extérieure à notre duo puisse parler de mauvais conseils lorsqu’elle n’en connait pas la nature.

Si conseiller à John Linehan de rejoindre Nancy en 2010 après le titre avec Cholet, à Sami Driss d’aller jusqu’au bout de son rêve en s’engageant avec l’Elan Béarnais en ProB en 2012 ou à Andrew Albicy de rester à Paris lorsque son équipe accède à la ProA en 2009 alors que deux équipes le sollicitent, est considéré comme de mauvaises recommandations, alors j’accepte d’en faire de nouvelles.

Aucune avancée ne se fait sans erreur et je sais en avoir fait comme toute personne qui se donne la peine de travailler avec passion et acharnement. Je sais également le discours que je tiens à tous les talents que je représente. Il est plus qu’exigeant et vise à les transcender. De part l’éducation que j’ai reçu, j’ai toujours été respectueux avec tous les acteurs du basketball français et international avec qui j’ai la chance de travailler. Il serait donc intéressant qu’il en soit de même pour certaines personnes. »

Tags : , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. nico

    C est vrai qu un agent pour decouvrir un joueur dans ton centre de formation ou dans ton championnat ca aide vachement (les 3 exemples qu'il cite).
    Et sur les 3 decisions mentionnees , il pourrait au moins dire si ou le salaire etait le plus haut.
    Parce qu aller la ou le chiffre en bas du contrat est le plus eleve, ca c est du conseil!