Lahaou Konate : « Il faut bien réagir sinon c’est le coach qui va le faire »

Pour Lahaou Konate il est important que Le Mans réagisse très vite après le faux-pas à Nanterre.

Face à Nanterre92 Lahaou Konate a été l’un des meilleurs manceaux avec 17 points et 3 rebonds. Mais cela n’a pas suffi pour enrayer la machine nanterienne. Pour l’ailier il est important que l’équipe réagisse au plus vite, si possible dès la rencontre de champions league face à Venise le 19 octobre, afin de retrouver une dynamique positive.

« A chaud je ne sais pas trop comment expliquer l’écart. Comme l’a dit le coach dans les vestiaires au moment où l’on revient à deux points, sur les quatre/cinq actions suivantes on perd un peu notre collectif. On prend des tirs un peu rapide et on ne retrouve plus nos forces. Cette année si on veut avoir des résultats il faut que l’on se fixe un objectif : c’est jouer collectif. Là on est tombé un peu dans nos travers à vouloir sauver le match tout seul.

Le manque au rebond c’est peut-être dû à la frustration, au manque de concentration. On a laissé trop de rebonds offensifs. Ce sont pleins de petites choses comme ça qui font qu’à la fin l’écart est élevé.

Mouph n’est revenu à l’entraînement que mercredi et il essaye de retrouver un peu de rythme. Ca fait depuis la pré-saison que l’on est à huit et que l’on a réussi à combler le vide. Il faut être patient. C’est à nous de trouver les ressources nécessaires pour aller de l’avant.

L’année dernière on a eu aussi un début de saison compliqué. Là on est à deux victoires pour deux défaites. Je pense que l’on a encore le temps de bien travailler. Il y’a en plus la Champions League qui va démarrer; c’est-à-nous de bosser tous ensemble et aussi de se remettre en question afin de trouver les solutions pour aller de l’avant.

On connait l’équipe de Nanterre et le jeu de Pascal Donnadieu. On sait très bien que c’est une équipe qui marche beaucoup à l’euphorie grâce notamment à son public. On a vu que le match nous échappait au troisième quart-temps quand on est revenu à une possession et que l’on a pris un 10-0 ensuite.

C’est dur de revenir dans le coin et de perdre devant sa famille comme ça, de montrer un visage où on abandonne quand on est si proche de faire un come-back. C’est décevant mais ça motive pour la suite. Il faut tourner la page et penser au prochain match. On va attaquer la champions’ League contre Venise. Il faut bien réagir sinon c’est le coach qui va le faire. On connait tous Erman Kunter, on ne sait jamais à quoi s’attendre donc il faut mieux que ça soit nous qui réagissions ».

 

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.