Lahaou Konaté : « Nanterre92 ? Je tiens à ce maillot »

Pour son dernier match avec Nanterre92, il y avait beaucoup d’émotion dans le discours de Lahaou Konaté.

De sixième homme à international français et capitaine…. Le parcours de Lahaou Konaté avec Nanterre92 aura été une réussite à tous les niveaux. L’arrière-ailier a au hausser son niveau de jeu, et trouver une place à part dans le cœur des supporters franciliens. Aussi, après son dernier match, il y avait beaucoup d’émotion dans son discours.

« Ce soir (vendredi) il y a beaucoup déception car j’avais à cœur de bien finir devant notre public. Prendre une grosse valise, c’est dur à encaisser mais c’est le sport. La différence s’est faite physiquement. Dès le premier match, nos joueurs majeurs ont eu des pépins physiques. Eux ils ont 12 joueurs capable d’envoyer du bois pendant 40 minutes. Nos rotations sont limitées, en fin de saison ça se paye cash. Dès le 1e QT, il y avait trop de choses faciles, on a vite perdu le contact. En attaque on n’a pas joué comme Nanterre. A la pause on a essayé, dès première action on prend un 3pts de Payne, ça nous assomme directement, on a lâché prise.

Futur ? Je vais prendre mon temps pour faire le meilleur choix possible, je n’ai pas envie de me précipiter, de voir les options.

World Cup ? Je ne pense pas y être, si je vais à préparation ce sera une énorme récompense. Si je n’y suis pas je serai le premier à supporter les bleus, à espérer qu’ils aillent le plus loin possible et ramener une médaille.

Bilan ? J’ai fait les choix qu’il fallait. Venir à Nanterre 92 a permis de développer une partie de mon jeu que je n’avais pas au Mans. C’est une progression constante. Je suis arrivé en 6e homme la saison dernière, puis starter et capitaine. C’est la progression dont je rêvais. La saison a été très bonne, le coach nous l’a soulignée dès qu’on s’est qualifiés en 1/2 finale. J’avais à coeur de remplir cet objectif d’atteindre 1/2 et aller loin en BCL. Ce n’est pas fin que je souhaitais mais l’ASVEL était plus fort, il faut le reconnaître. Pouvoir jouer avec ces gars cette année, c’était un plaisir avant tout. C’était magnifique de jouer avec ces gars humainement très bon avant d’être bon sur le terrain. Je remercie mes coéquipiers et le staff. À Nanterre en 2 ans, j’ai impression d’avoir joué ici pendant 4-5 ans. J’avais à cœur de revenir ici, de me rapprocher de la famille, de profiter de ma mère. Il y avait beaucoup d’émotion pour ce dernier match, j’aurais préféré terminer d’une autre manière.

Je tiens à ce maillot, c’est un pincement au cœur de penser que je serai plus ici la saison prochaine. Le public est magnifique, le club est magnifique. Je n’en retirai que du bon, je leur souhaite le meilleur possible et j’espère une énorme saison ! Çà ne sera pas un plaisir de revenir jouer à Nanterre, on sait que la salle bouillante, dans un coin de ma tête je sais que ce sera moment fort quand je reviendrai ici mais je ne sais pas où je serai. J’essaye de profiter de l’instant présent, de ce soir avec les partenaires et les fans.

Finale ? En fin de saison j’avais dit que Monaco allait finir champion. C’est un rouleur compresseur. Mais avec ce que j’ai vu en 1/2 finale avec l’ASVEL, ils m’ont fait mentir, je n’ai pas de pronostic. Je pense que ça va être une grosse bataille. Si Monaco prend un match à l’ASVEL, ça va changer la donne. Je m’attends à un gros combat et la série peut aller en 5 matches ».

Propos recueillis par Clément Bigois

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.