Lamont Hamilton : « Masingue ? Mieux vaut l’avoir dans son équipe »

Parti pour une 3ème année avec le PL, Lamont Hamilton sera l’une des figures de proue de l’équipe cette année. Et pour lui, travail sera le mot d’ordre de la saison.

Meilleur scoreur de l’histoire du PL avec 966 pts, Lamont Hamilton est un joueur précieux pour son équipe. Parfaitement à l’aise dans sa vie parisienne, l’intérieur est aussi un homme de caractère qui devrait voir son rôle augmenter au sein du Paris Levallois. S’il n’est pas le capitaine de l’équipe, il sera à coup sûr l’un des leaders vocaux du PL sur les parquets.

« C’est important pour moi d’avoir plus de responsabilités. Ça fait un moment que je suis là. Et je veux aider l’équipe à être meilleure sur le terrain. Je me dois d’être un leader. »

Après un exercice 2011 compliqué, Lamont Hamilton ne veut pas reproduire les mêmes erreurs. Dans son discours apparaît en filigrane l’importance accordée au travail.

« Avec l’équipe on a fait une très bonne préparation. Tout le monde est focalisé sur le même objectif et travaille dur à l’entraînement ». Car si « l’an dernier, ça a été compliqué », l’équipe ayant « connu beaucoup de hauts et bas », le PL a voulu miser sur des joueurs à l’état d’esprit irréprochable.

Des combattants en somme, ce qu’incarne Vincent Masingue, le back-up de Lamont Hamilton, décrit par l’Américain comme étant « un super joueur, très physique, très dur  qui a un gros impact ». Et c’est donc dans un sourire qu’Hamilton avoue que « Masingue, mieux vaut l’avoir dans l’équipe ».De leur association dépendra une partie de la bonne saison du PL où les buts à atteindre ne manquent pas.

« Les playoffs sont bien sur un objectif. On veut faire mieux que l’année dernière, montrer un meilleur visage à la maison ».

Mais il y en a que Lamont Hamilton aura peut-être plus de mal à relever que les autres : celui de parler couramment français.

« J’arrive à le comprendre un peu mais c’est beaucoup plus difficile quand il s’agit de le parler. »

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. number4

    Il se force pas trop. Trois quatre ans en France?

    Normalement avec un peu d'investissement tu parles la langue en 6 mois un an.