Basket Actu : Landing Sane au Morabanc Andorra, Markus Kennedy au HTV

Retrouvez toute l’actualité du basket français et européen dans la revue de presse.

Landing Sane au Morabanc Andorra
Après son expérience italienne avec le Reggio Emilia, Landing Sane (27 ans, 2m07) va poursuivre sa carrière en Liga Endesa. En effet, le Morabanc Andorra a officialisé l’arrière de l’intérieur pour les deux prochains mois. Sane ne débarquera pas en terre inconnue puisqu’il retrouvera Andrew Albicy, son ancien coéquipier à Levallois. Avec le Reggio Emilia, il aura tourné à des moyennes de 5,2 points et 3,2 rebonds en Eurocup.

Markus Kennedy au HTV
Alors que Jordan Tolbert a été arrêté à cause de sa blessure au genou, le HTV a trouvé son bonheur pour assurer l’intérim en la personne de Markus Kennedy (26 ans, 2m06). Ce dernier avait commencé la saison en Lega avec Pistoia (10,9 points et 8,8 rebonds de moyenne). Si son contrat est bien validé il devrait faire ses débuts le 13 janvier avec un déplacement à Bourg-en-Bresse.

Var Matin

Quand Frédéric Forte fêtait le titre de champion 2015

Le Populaire
 

L’ASVEL « peut rivaliser » avec Kazan
Ce mercredi l’ASVEL a rendez-vous avec Kazan dans le cadre de l’Eurocup pour ce qui est sans doute le déplacement le plus compliqué du groupe. Mais le coach JD Jackson est confiant quant aux chances de son équipe. « Kazan est très solide et essaye de jouer en contre-attaque en cherchant le surnombre. Lasmé est évidemment à la fois le plus gros défenseur et le plus gros marqueur. Il joue juste, il ne faut pas lui laisser d’espace, mais ce n’est pas Kevin Durant non plus. Et si leur collectif est remarquable, on est capable de rivaliser ».

Le Progrès

Olivier Bourgain veut « un Beaublanc qui dégueule de monde »
Dans une interview très touchante, Olivier Bourgain, directeur sportif de Limoges, a évoqué la perte de son meilleur ami Frédéric Forte et l’hommage qu’il souhaite voir pour lui. « Je voudrais un Beaublanc qui dégueule de monde. Cette année, avec Fred, on avait notre petit coin pour regarder les matches ensemble. Il était fier de Beaublanc, de ses Ultras Green, des Eagles et des Phénix. Il les prenait en vidéo à chaque match et me disait : « regarde ça Oliv’, c’est unique en France et en Europe ! » Et ça chantait. Et Beaublanc vibrait. Le plus bel hommage à lui rendre, ce serait que la France entière du basket vienne à Beaublanc chanter pour Frédéric Forte. De là-haut où il est en train de tout reconstruire, ça lui ferait plaisir ».

Le Populaire

Les 10 meilleurs dunks de décembre en Euroleague

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.