L’ASVEL brille à Gentilly, Saër Sène corrige Orléans, Cholet seul en tête

Les Villeurbannais ont créé la surprise en allant s’imposer à Nancy alors que Cholet trône tranquillement seul en tête de classement.

Gravelines 57-55 Orléans

Cette rencontre était l’occasion pour Orléans de se repositionner dans le championnat. Mais l’arrivée d‘Eric Campbell (5 pts à 2/7 et 3 rbds) n’a rien fait. Les joueurs de Philippe Hervé sont tombés sur une équipe de Gravelines, privée de Dounia Issa blessé à la cheville, transcendée par un Mohamed Saër Sène instoppable. La tige sénégalaise a, à lui seul, démonté la défense orléannaise. En défense, le pivot du BCM a été tout aussi présent. Il finit d’ailleurs avec une feuille de stats bien complète (20 pts à 10/13, 16 rbds, 4 ctrs et 34 d’éval en… 26 min !!!). Le reste de l’effectif n’a pas forcément brillé mais ça a largement suffit au BCM pour s’imposer. A Orléans, Aldo Curti termine à 11 pts à 3/11, 6 rbds et 3 pds. Ludovic Vaty ajoute 10 pts et 6 pds. Maleye N’Doye a été d’une fâcheuse maladresse (3 pts à 1/9, 4 rbds, 2 ctres et 1 pd) alors qu’on est toujours à la recherche de l’Amiral (8 pts, 2 rbds, 2 pds, 1 ctre, 3 int en 33 min).

Cholet 81-65 Vichy

Au terme d’un match déséquilibré, les Choletais se sont logiquement imposés face à Vichy hier soir. Si le score laisse penser qu’ils ont dominé de bout en bout, les joueurs d’Erman Kunter se sont tout de même fait une belle frayeur dans le deuxième quart-temps en encaissant un 9-21. La révolte de Vichy signée Jamal Shuler (18 pts dont 4/7 à 3 pts) permettait aux visiteurs de recoller au score (34-31). Frank Elegar (14 pts et 11 rbds) contrôlait bien la peinture. Mais Cholet a repris ses esprits de retour du vestiaire pour imposer sa puissance, Robinson (15 pts et 7 rbds), Nelson (12, 4 et 5) et Mejia (20, 9 et 6) en première ligne avec Gradit (9 pts et 3 rbds) en soutien.

Strasbourg 76-65 Pau

Dur déplacement pour les Palois qui ont traversé la France pour se prendre une petite fessée et pourtant… Strasbourg a pris les choses en main d’entrée de jeu pour creuser l’écart avant la mi-temps. Mais de retour vestiaire, le public du Rhénus a eu le droit à un retournement de situation qui n’était pas sans leur rappeller la rencontre Strasbourg-Orléans (celle où la SIG n’a pas marqué un point en un quart-temps). Dans le troisième quart-temps, les joueurs de Fred Sarre encaissaient un sévère 3-17 pour voir Pau revenir (58-51). Heureusement dans le money time, Justin Hawkins (17 pts et 6 rbds) et Ricardo Greer (21 pts, 6 rbds et 4 pds) prenaient les commandes pour assurer la victoire à leur équipe. A Pau, Marko Maravic a tenu la baraque avec 13 pts à 5/7, 6 rbds et 2 pds.

Chalon/Saône 91-69 Le Mans

Les Chalonnais ont laissé planer le doute une mi-temps avant de monter en intensité et d’abattre les Manceaux. Insolemment adroit derrière l’arc (9/16), Greg Beugnot a pu se reposer sur Marquez Haynes (21 pts, 4 rbds et 3 pds), Blake Schilb (18 pts à 6/7, 3 rbds et 5 pds) et Ilian Evtimov (15 pts dt 3/4 à 3 pts et 3 rbds) pour faire le taf et ne laisser aucune chance au Mans. Alade Aminu s’était également invité à la fête (17 pts à 6/9 et 7 rbds). Il faut dire qu’en face, malgré une domination au rebond (30 contre 26 pour Chalon), seul Ben Dewar a existé (24 pts à 6/8 à 3 pts).

Nancy 77-91 ASVEL

Victor Samnick avait pourtant annoncé que « ça ne serait pas la même à Gentilly » après la défaite de Nancy aux As. Et pourtant, les Villeurbannais ont créé la surprise en allant chercher une large victoire en terres lorraines devant un public très nombreux (5407 personnes). Les Nancéens n’ont fait que courir après le score. Menant de 9 pts à la mi-temps (31-40), l’ASVEL a assuré sa fin de match porté par un Davon Jefferson énorme (26 pts à 11/17, 8 rbds, 4 pds, 4 int). Face à Akin Akingbala (16 pts à 5/7, 5 rbds, 1 ctre et 2 int) et Victor Samnick (11 pts à 5/6 et 6 rbds), Kim Tillie (13, 6 et 2) n’a pas fléchi. Tremmell Darden s’est montré plutôt discret (12 pts, 2 rbds, 2 ctres, 3 pds et 5 int). Linehan out, Willie Deane a été le chef d’orchestre du groupe et termine à 18 pts à 7/11, seulement 1 pass et 3 balles perdues. Terrance Johnson a fait chou blanc.

« C’est une belle victoire d’équipe dans une salle où il est toujours difficile de s’imposer. Ce soir, je suis un entraîneur satisfait. Les joueurs ont maitrisé la rencontre. Notre défense a fait la différence. Davon Jefferson a pesé en attaque mais à côté de ça, Mike Gelabale a su arrêter Darden. Ca faisait longtemps que nous n’avions pas réalisé un match plein de la première à la dernière minute. Les joueurs ont mis énormément d’intensité. Après notre défaite contre Hyères-Toulon, nous retrouvons le chemin de la victoire. Ce succès nous permet de consolider notre 7e place au classement général. » confiait Nordine Ghrib satisfait.

Hyères Toulon 77-56 Le Havre

Avec un 24-5 pris d’entrée de jeu, les Havrais n’avaient pas de grandes chances de rentrer avec une victoire hier. Et ils n’ont pas fait le poids face à Rick Hughes (15, 11 et 4) et sa bande. Ils n’ont d’ailleurs jamais vu le jour malgré les tentatives de Nicholas Pope (16 pts et 5 rbds) et de Wes Wilkinson (12 pts dont 3/4 à 3 pts et 6 rbds). Damir Krupalija ajoute 9 pts, 13 rbds et 7 pds à l’addition, Nobel Boungou Colo contribue avec 12 pts et 4 rbds.

« C’est une super soirée. On a été très sérieux. Il ne fallait pas leur donner d’espoirs, ca a été déterminant. J’ai mis un 5 défensifs. Je leur avais demander 2 choses : les embêter jusqu’au bout et moins de pertes de balles. C’est dur d’entamer la deuxième période avec 20 points d’avance. En raison du rythme. Mais cette soirée c’est tout bénéfice ! Il faut encore qu’on travaille. Nos ailiers n’ont pas eu de réussite… On n’a pas cette régularité dans le jeu qui nous permettrait d’être meilleure. Il ne fait pas s’arrêter là. On a trois victoires d’avance sur le 7ème. Je suis content pour Pacc. On le retrouve… Il est encore capable de dunker ! » analysait Alain Weisz sur le site du HTV.

Tags : , , , , , , , , , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.