L’Asvel enfonce le Paris Levallois

Sans trop forcer, l’Asvel s’est imposée sur le parquet du Paris Levallois 70 à 51.

« Cherches âme et fond de jeu »… C’est l’annonce, et on caricature à peine, que le Paris Levallois devrait passer. Car à l’instar de son match face à Rouen le club francilien a une nouvelle fois rendu une copie en-dessous de la moyenne. Sans un Louis Labeyrie au four et au moulin lors de la première mi-temps, l’addition aurait pu être très salée. Car c’est une constante depuis le début du championnat : le PL manque sérieusement d’inspiration en attaque. La défense n’est guère plus brillante comme peuvent en témoigner les 40 points encaissés à la mi-temps.

La deuxième mi-temps a confirmé s’il le fallait que l’Asvel était une équipe d’un calibre mieux supérieur. Les Villeurbannais, à commencer par Dj Newbill (15 points au total) et Trent Meacham, ont creusé l’écart grâce à quelques tirs primés bien sentis. Livio Jean-Charles a ensuite pris le relais au cours du dernier quart-temps. Mais avec une défense adverse est aussi poreuse, il aurait eu tort de se priver. L’écart était tel que JD Jackson a pu offrir quelques minutes à Stéphane Gombauld et Charles Galliou. Côté PL Louis Labeyrie, toujours lui, et Ada Sané ont montré de l’envie et tenté des choses mais ce n’était pas assez pour éviter une nouvelle défaite.

Le Paris Levallois reste donc sans victoire après trois journées de championnat. Mais au-delà de la stricte lecture comptable c’est le niveau de jeu de cette équipe qui est sans doute le plus alarmant.

Crédit photo : Mercieca

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.