L’ASVEL tape Gravelines

On les sait capable du meilleur comme du pire.

On a eu le droit au pire samedi dernier à Antarès. Les Villeurbannais ont eu quelques jours pour changer de masque. Et ils ne se sont pas loupés, se reposant sur leur collectif.

Face à une équipe de Gravelines certes diminuée avec l’absence de Yannick Bokolo, l’ASVEL a sorti l’artillerie lourde pour s’imposer dans les grandes largeurs (92-63). On savait que celui qui gérerait le mieux la peinture prendrait l’avantage sur la rencontre. A ce petit jeu, ce sont les joueurs de Nordine Ghrib qui sortent grand vainqueur.

Davon Jefferson (20 pts, 10 rbds, 3 ctres, 3 int et 2 pds) et Pops Mensah-Bonsu (11 pts, 8 rbds et 3 pds) ont sorti les coudes dès l’entame du match pour permettre à l’ASVEL de démarrer sur les chapeaux de roues. L’ASVEL finit le premier quart-temps avec une légère avance (21-14 dont 8 pts de Jefferson). Les Gravelinois peinent en défense et les choses se corsent lorsque Mohamed Saër Sène (8 pts à 3/4 et 4 rbds) rejoint le banc avec deux fautes au compteur. Kim Tillie (17 pts à 8/11, 7 rbds, 2 ctres et 2 pds) fait un excellent travail d’intérimaire et Léo Westermann (5 pts, 3 rbds et 2 pds) enfonce un peu plus les Gravelinois grâce à un shoot derrière l’arc. Cyril Akpomedah (14 pts, 4 rbds et 2 ctres) sonne la révolte des Nordistes sur un dunk à deux mains bien violents et relance le match. Gravelines recolle doucement au score (33-28, 15′) mais l’ASVEL n’a pas dit son dernier mot. Davon Jefferson, intenable ce soir, annonce la couleur avec un énorme contre sur la tige sénégalaise.

Dans la troisième quart-temps, c’est Kim Tillie qui s’illustre. Le jeune villeurbannais est au four et au moulin permettant à son équipe de prendre le large. A Gravelines, seuls Akpomedah et Jeff Greer (13 pts à 5/8, 5 rbds et 3 pds) sortent du lot alors que Ben Woodside (7 pts à 3/11 et 4 rbds) est aux abonnés absents.

« Quand tu as des équipes comme ça qui sont agressives au rebond offensif, il faut que tout le monde boxe tout le monde. Un intérieur peut se retrouver sur un ailier. Dans ce cas, il faut aussi être dur sur lui. C’est un travail d »équipe. » nous confie Akpomedah après le match.

Le dernier quart-temps est celui de Pops MB. Nordine Ghrib profite de l’avantage de son équipe pour lancer ses jeunes à l’image de Edwin Jackson (8 pts) et Théo Léon (2 et 1). Davon Jefferson clôt la partie avec un énorme alley-oop envoyé par Edwin Jackson, signe que rien ne pouvait leur arriver ce soir.

Retrouvez les highlights du game ici.

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (23)

  1. BCMers

    un match qui résume bien la saison des 2 équipes : sur courant alternatif. capables du meilleur comme du pire en effet

    Assiste-t-on à un tournant : le (enfin vrai) retour de l'asvel et la fin de l'état de grâce du BCM ?

  2. AND11

    Quand on voit la perf des 2 postes 4 de l'ASVEL, on peut se poser des questions sur la défense de Akpo..

  3. Jean

    B'un ta pas vue le game!

  4. OscarAbine

    Toujours déroutant, l'Asvel, j'ai cru rêver en découvrant le box score, tout en étant pas si surpris que ça. Bref, excellent match. Mais ça serait bien qu'ils fassent le même à chaque fois, quoi ! Pas une fois sur deux ou trois…

    Ludo : pour Woodside, le problème c'est que sans Bokolo, il ne reste que Rousselle comme back-up et qu'il n'est peut-être pas encore tout à fait au niveau. Maintenant, à -25, Monschau aurait ptêt pu mettre Woodside sur le banc, ça aurait pas changé grand-chose.

    Andy : pas seulement d'Akpo. Tillie remplaçait aussi bien Jefferson que Pops, regarde les temps de jeu. Il a donc aussi joué en 5. Et ça a pas été beaucoup plus brillant pour le BCM à ce poste-là.

    Sinon, après avoir vu les highlights, on sait une chose : Westermann connaît la feinte du "grand-père"… (ou du "facteur", c'est selon).

  5. OscarAbine

    Au fait, pourquoi les comms sont fermés sur l'itw de Pops ?

  6. yome

    Sene : 4 fautes en 14 mn

    Issa : 4 fautes en 26 mn

    Zerbo : 3 fautes en 5 mn

    Difficile de défendre quand on a des fautes.

    L'agressivité villeurbannaise dessous a du faire la différence.

  7. yome

    41-28 au rebond

    Encore une preuve que les grands verts en voulaient plus sur ce match

  8. Startrak

    L'ASVEL qui bat les gros mais qui perd contre des équipes de milieu de tableau…problème de motivation!

  9. Whistler

    Sur les highlights, action à la minute 1: c'est ça qu'on devrait voir tout le temps à l'ASVEL , 3 passes ultra rapides, du mouvement, aucun dribble, et un panier facile ! Ca c'est du beau basket !

  10. Cypos

    On l'oublie trop souvent à mon goût, mais la performance du coach rookie Nordine Ghrib est tout de même assez remarquable.

    Le départ de Collet semble avoir fait du bien à cette équipe qui se cherche encore pas mal, mais qui me donne des signes plutôt encourageants en terme de confiance vis à vis de son coach.

    Qui aurait parié (et qui connaissait !) sur ce mec avant sa mise en lumière sur le banc de l'Asvel ?? Pas moi, j'avoue…

    Rappelez vous aussi que dès son arrivée, on évoquait déjà le nom d'un certain nombre de remplaçants potentiels.

    Y'a plus facile pour débuter à ce poste !

  11. Whistler

    Yes il fait du très bon boulot, et en particulier psychologiquement, parce que Gelabale qui se donne à fond, ça faisait longtemps ! Mais Walsh était déjà là avant …

  12. ludo

    Justement, si quand tu te prends 20 points et que le match est plié à la mi-temps tu mets pas Rousselle sur le terrain, bah oui tu pourras toujours dire il est pas prêt …

  13. AND11

    "Mais ça serait bien qu’ils fassent le même à chaque fois, quoi ! Pas une fois sur deux ou trois…"

    LOL..

  14. Whistler

    En résumé, ça fait 2 bons choix à la suite des dirigeants de l'ASVEL (Ghrib comme head coach et l'arrivée de Pops) …

    Ca nous change des Zizic, Bordchardt, Vassalo, …

  15. BCMers

    je m'en pose depuis tjrs des questions sur sa défense ; après akpo n'hésite pas à s'économiser pour pouvoir être prêt à jouer 40minutes, mais bon c'est rageant de voir qu'à part ses contres, il pourrait plus se donner quand même (et là Issa est tout simplement exemplaire ! )