Laurent Sciarra: « Errick Craven, encephalo’ zéro »

Le coach de la JA Vichy est revenu sur l’attitude de ses joueurs après la lourde défaite à Reims.

«  Je ne suis pas surpris parce qu’il y a des attitudes qui ne trompent pas dans le basket. Tu viens de faire une belle deuxième mi-temps contre Boulogne, où l’adresse a masqué pas mal de choses et où eux ont quand même étaient assez maladroits. L’envie, l’enthousiasme, Daniel Coleman sur le toit du monde. Et là t’arrives, tu t’entraînes moins bien. Alors comme c’était de la récupération, t’as l’excuse la récup’.

Je ne changerai pas, j’ai réduit le groupe. Quand mes joueurs majeurs, sur un match comme ça, ne sont pas au niveau et bien on en prend trente à Reims qui est troisième de championnat. La différence elle est là, tu la vois à l’évaluation (106 à 38, nldr) »

Tu peux pas être adroit parce que t’y crois pas. T’y crois pas. Alors c’est vrai que le coach d’en face a fait des adaptations, qu’il a joué petit (ton ironique, nldr). Mais qu’est-ce qu’on s’en fout. Jouons notre basket. (…) Et à ce jeu, quand tu joues pas ton basket, tu ramasses. Et encore, merci à Nikola (Antic) d’avoir ouvert son banc à la fin parce que peut-être tu peux partir avec 40 voir même plus.

Pas de création, trop de dribbles, pas de rythme, pas de relation intérieur-extérieur… Dites-le, vous la presse. Vous êtes bien content quand on vous donne de la matière. Donnez des noms allez-y.

Quand Antoine Eïto à 19h15, il commence à mettre ses chaussures. C’est qu’il n’a pas envie de jouer. Parce que tu penses peut-être que t’as battu ton record de passes décisives (12, nldr).

Tu t’es conditionné là pour être l’agresseur et pas l’agressé ? On en revient après tous les matchs à la même choses.

Moi j’ai terminé de mettre du volume. Je leur ai dit : « il reste onze matchs, après vous posez pas de questions si en fin de saison ça va être compliqué pour vous ».

On est à notre place, on a subi, on a encaissé. On part avec 26 (nldr :36, en fait), c’est cadeau.

(Sur l’absence de Craven:)

Errick Craven, encéphalo’ zéro. Et ça sera comme ça tant que je serai coach de Vichy. Parce qu’après, c’est encore une autre question, « Craven puni ? », « encore Craven puni ? », « Errick Craven, il ne jouera pas ? ». Si d’autres ne se mettent pas le doigt dans la prise, ils iront le rejoindre sur la touche. Moi je suis garant du club, donc les états d’âme des uns et des autres. Je ne suis plus dans la situation de faire des cadeaux. »

Puis la question d’un éventuel retour de Laurent Sciarra sur les parquets a été posée. La réponse fut catégorique:

« Non, ça c’est une connerie. »

 

propos recueillis via Post Up.

Tags :
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (18)

  1. Testo

    JDC part… Lolo Sciarra arrive. Les amateurs de bonnes punchlines n'y perdent finalement pas.

  2. vincenç87

    Sciarra en sauveur,fallait pas s'attendre à grand chose.

  3. Hunawik

    C'est trop facile de cracher sur ses joueurs jours après jours. A un moment, le coach doit lui-même se remettre en question et c'est là que l'on reconnait les bons des mauvais coach !

  4. Rahsaan

    C'est cool pour nous et les journalistes ce qu'il dit Sciarra mais je suis pas trop fan de ce mode de management qui consiste à tout balancer et étaler sur la place publique. Parce que si c'est efficace et que les joueurs se bougent le cul derrière, OK, mais si c'est pour voir le fossé se creuser encore plus entre les joueurs et le coach, à quoi ca sert ?

  5. RB55

    Il faudra quand même que M. SCIARRA comprenne qu'il est dans le même bateau que ses joueurs… Ils gagnent ensemble et ils perdent ensemble! Pousser un coup de gueule ponctuellement pour secouer ou obtenir une réaction des ses joueurs, ok! Mais jsuis pas convaincu qu'etre dans le reproche, le conflit et le rabaissement continu sa team soit l'approche pédagogique la plus productive et efficiente dans la gestion d'un groupe! Il devrait aussi se remette en question et s'interroger sur son management…. de coach novice!

  6. A-Sir

    Je préfère encore JLM qui trouve des excuses pour ne pas mettre en cause ses joueurs, quitte à les engueuler dans le vestiaire après. Balancer comme ça sur les joueurs, je vois pas comment ça peut être constructif. Un coup de pied au cul de temps en temps, pourquoi pas. Mais insulter ses gars chaque semaine, je ne pense pas que ça leur permette de se remettre dans la course au maintien (qui est déjà jouée cela dit).

    Franchement, tailler Eïto qui se met à l'entrainement à 19h15 (ce que font souvent les pros après le match des espoirs d'ailleurs), c'est quoi l'intérêt ?

  7. C4

    Sciarra fait du bon travail mais il n'a pas choisi ses joueurs. Quand tu fais avec ce qu'il a, faut relativiser …

    Il faudra voir si, en N1, l'an prochain, les résultats sont mieux avec SON équipe. Je pense que ce sera mieux.