Laurent Vila :  » fier de mes joueurs »

Malgré la défaite, qui pourrait placer Pau ce soir dans la charette de la relégation, Laurent Vila positive au travers l’état d’esprit affiché par ses joueurs.

 

Une première mi-temps assez aboutie mais il y’a ensuite ce troisième quart-temps qui fait mal…

 

Il y’a de bonnes et moins bonnes choses. On a plutôt bien démarré le match avec une consistance défensive qui était intéressante. Ensuite, on est bien sanctionné par les fautes, à tort ou à raison je laisse tout le monde juger. Sauf que derrière on des joueurs importants pour organiser le jeu qui ne sont plus là. Du coup, ça devient très difficile ce qui explique aussi ce changement d’attitude. En seconde mi-temps, on revient avec un peu plus d’orgueil mais l’écart était fait.

 

 

 

Sur la fin, vous revenez à 7 points mais il y’a ce problème de faute…

 

Les joueurs-cadres n’étaient plus sur le terrain. On ne peut pas jouer à deux, trois ; il faut que le ballon circule entre quatre, cinq bonnes mains. C’est ce qui nous a pénalisé aujourd’hui. Ensuite chacun amène ce qu’il peut à ce moment-là.

 

 

 

Vous étiez dans le vestiaire des arbitres à la fin du match ; qu’est-ce-qui s’est dit ?

 

Il y’a eu un échange justement par rapport à cette rencontre, par rapport à la cohérence que eux pensent avoir eu. Pour eux ils ont laissé jouer. Et puis nous on leur a dit qu’on n’était pas d’accord, notamment sur des fautes qui sont sifflées après des arrêts de jeu et qui frustrent les joueurs. On nous donne raison mais il faut que l’on se concentre surtout sur ce qu’il se passe sur le parquet.

 

 

 

Le « vrai » retour d’Antoine Mendy doit vous satisfaire ?

 

Bien sûr, on attendait Antoine avec impatience. On savait que son genou était la priorité. Il semble de plus en plus en forme avec son impact, sa volonté de bien faire. C’est un joueur majeur chez nous. Il l’a montré ce soir et le jour où l’on va pouvoir jouer tous ensemble on va être plus fort encore. Et avec les rotations, on pourra tenir plus facilement.

 

 

 

Dans le cinq de départ, il y’avait Claude et Antoine. Quel était l’objectif ?

 

Encore plus de dûreté, de la consistance défensive…. Claude a commencé par un duel fort avec Hamilton. Et bon à un moment donné, les deux s’annulent dans le jeu. Après Junio il vient là pour ammener sa rotation et son activité. c’était un choix. Je pense que l’on a besoin d’une équipe qui réagit, d’une équipe qui se bat. Aujourd’hui (hier), l’idée avec Antoine et Claude c’était de les mettre des deux côtés du terrain pour faire un maximum de choses, pousser toute cette équipe vers une forme de rebéllion.

 

 

 

Dans l’attitude ce soir c’était le jour et la nuit par rapport à la semaine dernière…

 

Oui. La semaine dernière c’était une contre-performance parce que jusqu’à présent on a répondu présent, au moins depuis un mois. Aujourd’hui (hier), c’est bien. On trouve une équipe combative qui joue ensemble, avec des armes. Je regrette l’absence d’Allan parcequ’il nous aurait solutionner beaucoup de situations. Il nous aurait aussi amener une rotation avec beaucoup de maturité. Mais c’est comme ça.

 

 

 

Pau peut se retrouver relégable ce week-end; comment comptez-vous agir cette semaine pourque ça ne perturbe pas trop le groupe ?

 

il faut continuer à travailler dans ce sens en faisant plus attentions à certains aspects du jeu notamment défendre fort à l’entraînement mais sans faire les fautes, les utiliser à bon escient justement. Ensuite toujours avoir cet esprit : contrôle du jeu, contrôle de la balle. Qu’elle circule dans les bonnes mains avec les bonnes intentions. En défense, il faudra se battre avec la tête et à un moment donné, il faut être en place. On doit être à la fois dans l’intensité et dans le contrôle de ce qui se passe.

 

 

Avez-vous des regrets sur ce match ?

 

Je n’ai pas de regrets. Je suis fier de mes joueurs parceque j’ai vraiment senti que cette équipe avait la volonté de s’exprimer jusqu’au bout. Et puis maintenant on ne peut pas refaire le match par rapport à quelques fautes sur certaines situations de jeu. Le vrai sentiment, c’est d’avoir trouvé cette équipe combative. De toute façon c’est das cet état d’esprit que l’on pourra s’en sortir.

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.