LDC 1/4 de finale : Incroyable Le Mans

Au terme d’un match au scénario à multiples rebondissements (trois prolongations!!!), Le Mans s’impose face à Nanterre sur le score de 98 à 96.

Méconnaissable… Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier le visage de Nanterre lors de la première mi-temps de son quart de finale face au Mans. Trop de légèreté dans l’approche mentale ? Une chose est sûre : les joueurs de Pascal Donnadieu ont plus que souffert face aux Manceaux et ont été dépassés dans tous les compartiments de jeu. Le MSB, lui, a retrouvé des vertus et un duo Ewing/Ignerski (21 points à deux) pour conduire la monture lors des vingt premières mi-temps (27-47).

Mais avec Nanterre il ne faut présumer de rien. Une défense plus poreuse du Mans, la réussite des artificiers Riley et Shuler ont permis à la JSF de grignoter son retard (48-57 à la 30e). C’est un 9/13 qu’ont ailleurs cumulé les joueurs de Pascal Donnadieu lors du troisième quart-temps bien loin de leurs difficultés de la première période. Au niveau de la défense , Nanterre a aussi remis la gomme avec un excellent Johan Passave-Ducteil pour veiller sur la raquette. Mais Le Mans n’a pourtant jamais complètement craqué avec notamment deux trois points bien venus d’Eito puis Ignerski. Dans un rythme très haletant, les deux équipes ont pratiqué un basket de rêve où chaque petit raté s’est payé cash.

Il a d’ailleurs fallu trois prolongations pour départager les deux équipes. Toujours guider en défense par Johan Passave-Ducteil, la JSF a fait preuve de sérieux face à des Manceaux bien organisés en attaque autour de Rodrigue Beaubois et d’un bon Mouphtaou Yarou. De retour de blessure, l’intérieur a sans doute réalisé son match le plus précieux de la saison. Et ce n’est pas le MSB qui s’en plaindra puisque c’est en partie grâce à lui que les Sarthois ont pu faire la différence dans un match qui restera à n’en pas douter dans les annales de la compétition.

Les stats

Crédit photo : Claire Macel

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.