Le Bayern et Milan s’imposent, Barcelone qualifié

Tous les autres résultats de la soirée Euroleague marquée par la déculottée du CSP Limoges.

Soirée sans pour les clubs français ponctué par un coup double pour Limoges. En plus de la fessée reçue à Beaublanc face au Cedevita Zagreb, les Limougeauds rentrent à la maison en apprenant la victoire de Milan sur Anadolu Efes (88 – 84). Emmené par un Jamel McLean absolument intenable, notamment dans le money time (26 pts, 5 rbds), face aux pourtant référencés Alex Tyus (1 pt, 4 bps en 9 min) et Bryant Dunston (11 pts, 8 rbds, 4 pds), l’EA7 Milano se replace gentiment dans la course pour le Top 16. Pou club stambouliote de Thomas Heurtel (12 pts, 9 pds), le temps commence dangereusement à virer à l’orage. Une victoire  à Zagreb la semaine prochaine s’annonce impérative à plus d’un titre…

Autre sale résultat pour les pensionnaires de Pro A : la victoire du Bayern Munich dans la banlieue de Moscou (on rappelle au passage, pour les newbies nuls en géographie, que le Khimki n’est pas un club de la ville de Moscou, mais bien de la région de Moscou… Un peu comme Nanterre et Paris, m’voyez ?…). Bref, tout ça pour dire que la bande à Alexey Shved (5 pts, 4 rbds, 4 pds pour presque 4 millions de salaire sans compter les avantages en nature) s’est faite dompter par le bibendum John Bryant (17 pts, 6 rbds) et consorts (victoire 70 – 81). Et ça, franchement, ça fait sacrément monter la pression pour Strasbourg, à une semaine de la réception des nos chers amis teutons.

Bon, sinon, pour la petite histoire, le Barça est allé s’offrir une petite promenade de santé en Pologne (victoire 64 – 93). L’occasion pour les Catalans de se qualifier pour le Top 16 et pour Carlos Arroyo de se mettre en avant (15 pts, 5 pds), à l’instar du jeune grand espoir Aleksandar Vezenkov (15 pts à 3/3 derrière l’arc). Enfin, dans le SEF, l’Olympiacos a joué au jeu du  »Qui a la plus grosse ? » avec Saski Baskonia. Logiquement, les Reds se sont donc imposés (59 – 52), grâce à leurs énormes attributs défensifs, malgré la belle performance de ce foutu traitre de Ioannis Bourousis (15 pts, 16 rbds), décidément toujours présent pour casser les noises de ses anciens clubs. A notre le tout, tout petit match de Fabien Causeur (2 pts, 4 pds, 5 pds)… Ce qui est assez rare, ces derniers temps, pour être signalé.

Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.