Le BCM avait du jus

C’est une victoire logique que le BC est venue décrocher sur le parquet de Nanterre (87-77).

Pour bien fonctionner une voiture doit avoir de l’huile dans le moteur. Et à voir le début de match on pouvait se demander si la JSF n’avait pas oublié de faire le plein. Car les Nanterriens ont laissé Ludovic Vaty faire son show dans la raquette (10 pts sur les cinq premières minutes). A lui seul le pivot maritime portait son équipe. Il aura fallu attendre sa sortie pour voir les Locaux un peu plus à l’aise à l’image d’un Johan Passave-Ducteil percutant. Mais à la fin du deuxième quart temps c’est la traction arrière nanterienne qui a fait la différence avec quelques flèches du sniper Xavier Corosine (45-40).

 

Sauf qu’à la reprise, David Noel avait décidé de montrer que lorsqu’il était dans un bon soir, cela pouvait rentrer à l’instar de ce que faisait Dwight Buycks. Et quand la JSF se mettait à faire quelques cadeaux, les contre-attaques maritimes ne pouvaient que faire mouche accentuant ainsi l’écart (65-55 à la 27e). Résultat : avant le money-time le BCM était tout simplement à 62% de réussite. La JSF,elle, avait beau planter quelques missiles, ses pertes de balle annihilaient ses chances de come-back. Et lorsque le BCM avait en plus eu la bonne idée de faire un pressing plus haut pour empêcher les shooteurs de mettre le feu à la défense, la JSF n’a pas réussie à déjouer la tactique mise en place. La victoire ne pouvait donc pas échapper au BCM.

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. zither

    j'avais jamais entendu parler de buycks avant cette année mais c'est un sacré bon joueur, pour moi le mvp de cette 1ère partie de saison, il va faire une belle carrière en europe.