Le Brésil corrige la Chine

Dans une rencontre à sens unique, les Brésiliens ont largement dominé des Chinois impuissants (98-59).

Le Brésil n’a pas tremblé et a pris l’ascendant sur son adversaire dès les premières minutes de la rencontre. Les Brésiliens cherchent Tiago Splitter à l’intérieur et ça fonctionne. L’intérieur des Spurs est bien en jambes et cause bien des ennuis à ses homologues asiatiques en s’appropriant la raquette. Maladroits, les Chinois voient l’écart augmenter. Les Brésiliens ont quant à eux réglé la mire. Giovannoni puis Leandro Barbosa (13 points chacun ce soir) décochent de loin et le Brésil mène 17-4 à moins de 2’30 de la fin du premier quart.

Meilleur marqueur chinois dans le tournoi olympique, Yi Jianlian est asphyxié par la défense Sud-Américaine. Et le problème, c’est que ses coéquipiers ne semblent pas en mesure de prendre le relai. On n’a pas encore atteint la pause que la Chine semble déjà résignée.

L’avance brésilienne atteint les 20 points. Le score est de 42-21 à la mi-temps. Dominateurs dans tous les secteurs de jeu, le Brésil fait la différence au rebond et fait parler sa force collective (13 passes décisives pour les Sud-Américains contre une seule pour les Chinois à la pause).

En début de troisième quart, la Chine souffre toujours autant dans la peinture. Varejao est précieux (9 points, 13 rebonds) Le Brésil se promène et en profite pour donner du temps de jeu à son deuxième cinq. Dans un nouveau quart-temps à sens unique, les Chinois sont toujours aussi impuissants. Giovannoni, dans un fauteuil, corse l’addition à 3 points au buzzer (70-38).

Les Brésiliens peuvent maintenant gérer tranquillement la fin de match. Vieira réalise un quasi sans-faute et termine meilleur marqueur du match (14 points) avant de céder sa place à son tour pour les derniers instants d’une rencontre pliée depuis bien longtemps. Sans n’avoir jamais été inquiété par une équipe chinoise peu concernée, le Brésil remporte ainsi son deuxième succès du tournoi (98-59). Une victoire confortable pour des Sud-Américains que les Bleus pourraient bien retrouver en quarts de finale. A moins que l’Espagne ne lève le pied…

CHINE
      FG 2pts 3pts FT Rbds            
  Name Min M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot As PF To St BS Pts
4 J. DING 15 2/7 28.6 2/5 40 0/2 0 1/4 25 2 2 4 0 2 2 0 0 5
5 W. LIU 28 1/2 50 1/2 50 0/0 0 3/4 75 0 2 2 1 2 1 0 0 5
6 L. YI 15 2/6 33.3 2/5 40 0/1 0 1/2 50 2 0 2 0 0 0 0 0 5
7 S. WANG 16 1/3 33.3 0/2 0 1/1 100 0/0 0 0 1 1 0 0 1 0 0 3
8 F. ZHU 24 2/6 33.3 1/5 20 1/1 100 8/8 100 0 3 3 1 3 0 0 0 13
9 Y. SUN Did not play
10 Z. ZHANG 8 1/1 100 1/1 100 0/0 0 0/0 0 0 2 2 1 3 0 0 0 2
11 J. YI 30 1/9 11.1 1/9 11.1 0/0 0 3/5 60 0 6 6 0 3 2 0 2 5
12 A. GUO 26 4/7 57.1 4/7 57.1 0/0 0 0/0 0 1 1 2 0 1 1 0 0 8
13 J. CHEN 25 4/12 33.3 4/10 40 0/2 0 2/5 40 0 4 4 2 1 2 0 0 10
14 Z. WANG 3 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0 1 1 1 0 0 0 0 0
15 P. ZHOU 9 1/2 50 1/1 100 0/1 0 1/2 50 0 2 2 0 1 0 0 0 3
Team/Coaches:   2 1 3   0 2      
TOTALS: 200 19/55 34.5 17/47 36.2 2/8 25 19/30 63.3 7 25 32 6 16 11 0 2 59
BRESIL
      FG 2pts 3pts FT Rbds            
  Name Min M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot As PF To St BS Pts
4 M. MACHADO 19 4/9 44.4 2/3 66.7 2/6 33.3 0/0 0 1 2 3 2 2 0 1 0 10
5 R. NETO 7 2/4 50 2/4 50 0/0 0 1/1 100 0 0 0 2 0 1 2 0 5
6 C. TORRES 16 2/5 40 2/4 50 0/1 0 2/4 50 3 1 4 1 4 0 0 0 6
7 L. TAYLOR 18 1/3 33.3 1/2 50 0/1 0 0/0 0 0 3 3 6 3 0 0 1 2
8 A. GARCIA 21 0/4 0 0/2 0 0/2 0 0/0 0 1 4 5 5 3 1 0 0 0
9 M. HUERTAS 17 3/4 75 1/2 50 2/2 100 0/0 0 1 0 1 4 1 2 0 0 8
10 L. BARBOSA 21 4/9 44.4 1/4 25 3/5 60 2/2 100 0 1 1 1 2 0 0 0 13
11 A. VAREJAO 19 3/6 50 3/6 50 0/0 0 3/4 75 5 8 13 2 2 0 0 1 9
12 G. GIOVANNONI 21 5/12 41.7 2/7 28.6 3/5 60 0/0 0 2 1 3 1 4 0 0 0 13
13 N. HILARIO 11 2/2 100 2/2 100 0/0 0 2/2 100 2 3 5 2 0 1 1 0 6
14 M. VIEIRA 17 6/9 66.7 4/6 66.7 2/3 66.7 0/0 0 0 3 3 1 2 1 0 0 14
15 T. SPLITTER 13 5/11 45.5 5/11 45.5 0/0 0 2/3 66.7 3 1 4 0 2 0 1 1 12
Team/Coaches:   0 4 4   0 0      
TOTALS: 200 37/78 47.4 25/53 47.2 12/25 48 12/16 75 18 31 49 27 25 6 5 3 98
Tags : , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. GW

    La bonne nouvelle c'est que le Brésil peut aussi se permettre de perdre contre l'Espagne.

    La mauvaise c'est que le banc brésilien est en confiance et que les titulaires seront frais.

    Donc même si les 2 équipes jouent sans forcer, le Brésil risque de l'emporter !

  2. MiLissounga

    C'est la 3ème victoire brésilienne. Je sais, je chipote. Hahahahahaha. Les gens sont convaincus que les Brésiliens voudront gagner ce cinquième match. On n'en sait rien. Peut être qu'ils feront aussi ce calcul.