Le Brésil domine difficilement la Grande-Bretagne

Après un départ poussif, les Brésiliens ont pris le dessus sur une Grande-Bretagne courageuse mais limitée (67-62).

Dans un premier quart-temps catastrophique, les Brésiliens inscrivent 4 points. 4 points et plus rien. Dans un festival de maladresse, les Britanniques sont entreprenants mais pas assez efficaces pour vraiment profiter des grossières erreurs de leurs adversaires. Il faut attendre cinq minutes pour assister au premier panier des locaux. La Grande-Bretagne termine malgré tout le premier acte sur un 11-0. Pour le moment, le Brésil s’en sort bien avec seulement 7 points de retard (11-4).

Petit à petit, le Brésil rentre dans le match et l’écart fond. Plus agressifs à l’intérieur, les Sud-Américains donnent du mal à la défense britannique. Sur une contre-attaque deTaylor conclue sur un double-pas, les Brésiliens recollent enfin à une minute de la mi-temps (27-27).

Luol Deng n’a toujours pas réglé la mire. C’est donc Pops Mensah-Bonsuh qui maintient la Grande-Bretagne à flot pendant le troisième quart-temps. Les Brésiliens retrouvent quant à eux un peu d’adresse et creusent un léger écart de 5 points sur un lay-up deVarejao dans une défense complètement inerte (48-43).

Au bord de la rupture, un 3 points miraculeux de Clark (46-50) redonne espoir aux Britanniques. Les Brésiliens retombent quant à eux dans leurs travers et laissent des opportunités à leurs adversaires. Dominés au rebond, les Sud-Américains offrent les secondes chances et perdent les ballons en attaque.

L’euphorie gagne les Britanniques. Reinking inscrit un nouveau tir primé qui réveille le public (51-50). Incroyable, la Grande-Bretagne reprend les commandes. Mais Tiago Splitter, indispensable dans la raquette, réalise un sans faute et le Brésil refait un léger break de 5 unités. Les Britanniques croient toujours à l’exploit et tentent le tout pour le tout. Deng, enfin en réussite, enchaîne deux tirs primés et permet aux Britanniques de repasser devant à 3’56 de la fin du match 57-56.

Le Brésil resserre alors sa défense. Payant face à un adversaire en surrégime. Nenê claque un dunk à une main malgré la faute et donne la victoire au Brésil à 1’30 du buzzer (63-57). Les Britanniques ne s’en remettront pas et s’inclinent 62-67 malgré une belle résistance dans le dernier quart. Pops Mensah-Bonsuh termine avec 13 points et 12 rebonds. Luol Deng n’a quant à lui toujours pas retrouvé son meilleur niveau et atteint péniblement les 12 points, la faute à une adresse laissée à la maison (3 sur 13 aux shoots). Les Brésiliens ont quant à eux pu s’appuyer sur un Tiago Splitter déterminant. L’intérieur des Spurs compile 21 points et 6 rebonds et le Brésil assure l’essentiel avec une deuxième victoire après son succès contre l’Australie.

SCORE FINAL : GRANDE-BRETAGNE – BRESIL : 62-67

GRANDE-BRETAGNE
      FG 2pts 3pts FT Rbds            
  Name Min M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot As PF To St BS Pts
4 K. ACHARA Did not play
5 A. LAWRENCE 7 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0 1 1 1 3 1 0 0 0
6 M. LENZLY 6 1/1 100 0/0 0 1/1 100 0/0 0 0 1 1 1 0 1 0 0 3
7 P. MENSAH BONSU 34 5/14 35.7 5/14 35.7 0/0 0 3/4 75 3 9 12 0 2 3 1 0 13
8 A. SULLIVAN 14 1/1 100 1/1 100 0/0 0 0/0 0 1 1 2 0 3 1 1 0 2
9 L. DENG 39 3/13 23.1 1/7 14.3 2/6 33.3 4/8 50 1 7 8 7 2 4 2 0 12
10 R. ARCHIBALD 11 0/0 0 0/0 0 0/0 0 1/2 50 0 0 0 0 2 2 0 0 1
11 J. FREELAND 30 4/9 44.4 4/7 57.1 0/2 0 1/1 100 1 2 3 0 4 3 0 0 9
12 N. REINKING 32 5/14 35.7 2/8 25 3/6 50 0/0 0 1 2 3 0 2 0 0 1 13
13 D. CLARK 21 4/7 57.1 3/3 100 1/4 25 0/0 0 1 4 5 0 2 3 0 0 9
14 K. JOHNSON 1 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0
15 E. BOATENG Did not play
Team/Coaches:   4 2 6 0 0 0 0 0  
TOTALS: 200 23/59 39 16/40 40 7/19 36.8 9/15 60 12 29 41 9 21 18 4 1 62
 BRESIL
      FG 2pts 3pts FT Rbds            
  Name Min M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot As PF To St BS Pts
4 M. MACHADO 2 1/2 50 1/1 100 0/1 0 0/1 0 0 0 0 0 1 0 0 0 2
5 R. NETO 5 0/1 0 0/0 0 0/1 0 0/0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0
6 C. TORRES Did not play
7 L. TAYLOR 9 1/4 25 1/3 33.3 0/1 0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 2
8 A. GARCIA 20 1/3 33.3 1/3 33.3 0/0 0 0/0 0 0 2 2 1 5 0 3 0 2
9 M. HUERTAS 24 5/13 38.5 5/9 55.6 0/4 0 3/3 100 0 2 2 8 2 2 0 0 13
10 L. BARBOSA 30 3/11 27.3 2/5 40 1/6 16.7 0/0 0 1 3 4 0 2 1 2 0 7
11 A. VAREJAO 18 3/5 60 3/5 60 0/0 0 2/2 100 3 3 6 0 4 0 2 0 8
12 G. GIOVANNONI 4 0/3 0 0/0 0 0/3 0 0/0 0 0 0 0 1 2 0 0 0 0
13 N. HILARIO 28 2/3 66.7 2/3 66.7 0/0 0 0/1 0 2 4 6 0 1 4 0 3 4
14 M. VIEIRA 26 3/10 30 1/4 25 2/6 33.3 0/0 0 0 4 4 2 0 2 1 0 8
15 T. SPLITTER 27 9/11 81.8 9/11 81.8 0/0 0 3/7 42.9 2 4 6 1 3 2 1 0 21
Team/Coaches:   3 1 4 0 0 0 0 0  
TOTALS: 193 28/66 42.4 25/44 56.8 3/22 13.6 8/14 57.1 11 23 34 14 20 12 10 3 67
Comments

Commentaires (6)

  1. MRJ

    La GB avec leurs NBAers (mode français) est une équipe qui fait peur !

    mais les brésiliens, on se disait qu'ils avaient l’expérience…

    en fait non.

    bon la GB à domicile (arbitrage maison) ils avaient une chance, une vraie carte a jouer ! on se disait que…

    mais non.

    le Brésil s'est réveillé, secoué et finalement a gagné!

    fatigue brésilienne ? mépris pour les anglais ? arbitrage maison pour les anglais ?

    en tout cas le brésil a failli finir sur des braises :D

  2. AND11

    Une explication pour la performance de Nené ?!

  3. MiLissounga

    Nene a fait un gros match And11. Tout ne se voie pas dans les stats. Sa présence au rebond, sa disuasion au contre, son abattage ont été un vrai plus. La raquette brésilienne a globalement tenu la team à bout de bras quand leurs extérieurs étaient loin de leur rendement. Varejao moins bon qu'au premier match a quand même fait le taf (rebond, défense, flops). John Amaechi disait sur la BBC que varejao avait un penchant pour la comédie. Hahahahahahahaha. Splitter a mis les points mais reste quand même trop faible en défense sur l'homme.

    En face, Mensah-Bonsu et Freeland ont été au rendez-vous, et le vétéran Renking a été au top tout le match. Quand à Deng, il n'a peut être pas scoré, mais il a montré l'exemple dans l'attitude sur le terrain.

    Le Brésil a sûrement un peu sous-estimé la GB, et a globalement dans ce match montré trop de fébrilité (Marcus Vinicius qui rate un dunk tout seul). C'est là qu'on voie que l'équipe est jeune. Mais fort heureusement, ils se sont tous mis au niveau dans les 3 derniers quart-temps.

    Et pour le show, Garcia a raté le DUNK.