Le cadeau d’adieu de Parker : une victoire pour l’ASVEL

L’ASVEL s’est imposée sur le parquet de la SIG, qui n’avait, depuis le début de saison, jamais connu la défaite à domicile.

C’est un véritable cadeau d’adieu qu’a offert Tony Parker (23 points, 5rds, 8 passes décisives) à ses coéquipiers villeurbannais, hier, sur le parquet d’un Rhénus archi comble. Car le NBAer de la Green Team a disputé en Alsace son dernier mach dans le championnat de France, le lock-out devant finalement touché à sa fin et la saison débutée le 25 décembre.

Et le meneur des Spurs n’a pas raté sa dernière sortie en Ligue, portant à bout de bras une équipe villeurbannaise, et peut partir avec le sentiment du devoir accompli :

« Je ne veux pas manquer de respect à nos adversaires mais on a débuté la saison avec des gros comme Gravelines ou Paris-Levallois, maintenant le calendrier devrait être plus facile ». Mais avec quelques regrets « On avait trouvé notre rythme depuis Valence et l’on montait en puissance, si au début je ne jouais que 15-16’, en accord avec Pierre Vincent on avait décidé d’augmenter mon temps de jeu ».

Et du temps de jeu, il en a eu le Tipi, 23 minutes exactement, qu’il s’est employé à rentabiliser face à une équipe strasbourgeoise qui, a une fois de plus, fait preuve de naïveté et surtout manqué d’expérience. Pourtant ce sont bien les Alsaciens qui prennent le meilleur départ (17-10, 4e’) grâce notamment à des paniers à trois points d’Harper et Anderson et une adresse au tir quasi parfaite. Et paradoxalement, c’est cette euphorie au shoot que les Strasbourgeois vont payer par la suite :

« Nous avons été bercés par l’excitation d’un début de match irréel qui nous a coûtés par la suite. » convenait Vincent Collet.

Les Villeurbannais laissent passer l’orage et grignotent leur retard par Armstrong, Tillie, Jackson et….Parker pour annuler l’écart et basculer en tête à la fin du premier quart (20-24). Mais dans le 2e acte, la SIG se reprend :

« Nous avons réalisé un très bon passage en début de deuxième quart, en étant plus durs, plus agressifs » analysait le coach strasbourgeois.

Oliver, Greer et Jeanneau se relaient pour rester au contact et Anderson, d’un shoot longue distance, ramène les deux équipes à égalité (36-35, 16e’). Mais par la suite, Strasbourg cafouille et multiplie les maladresses, autant d’offrandes à Villeurbanne qui rentre au vestiaire sur un panier primé de Parker (40-47).

A cheval sur les 2e et 3e quart, l’ASVEL inflige un 12-0 aux Alsaciens (40-37, 19e’ puis 40-49, 22e’) et s’accorde une pause avant de creuser un peu plus l’écart par deux tirs à trois points de Jackson (44-57, 24e’). Parker distribue les ballon quand il ne se charge pas lui-même de faire gonfler le score. Dans la peinture le duel entre Zianveni et Turiaf fait rage. La SIG ne parvient plus à endiguer la déferlante verte et se retrouve à 15 points de la « Green Team » (44-59, 27e’). L’escouade bas-rhinoise fait l’élastique et revient dans le match en serrant un peu plus les rangs (56-64, 28e’ puis 58-64, 30e’).

Mais les pertes de balles plombent à nouveau le collectif de Vincent Collet (13 sur l’ensemble de la rencontre), des maladresse rédhibitoires face à des Villeurbannais plus adroit avec un Parket de feu :

« Il crée beaucoup et perd peu de ballon et comme on sait qu’il en a beaucoup… » s’amusait le coach de l’équipe de France masculine.

Malgré un sursaut d’orgueil des Strasbourgeois qui remporte le dernier quart, la rencontre tourne à l’avantage de Villeurbanne qui inflige à la SIG sa première défaite à domicile.

Strasbourg

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 74 28 – 66 42.4 6 – 19 31.6 12 – 18 66.7 13 25 38 1 3 13 4 11 20 18 75
4. Oliver Chris 20 9 4 – 9 44.4 0 – 0 1 – 2 50.0 1 2 3 1 0 0 1 0 2 1 8
5. Harper Justin * 33 7 3 – 11 27.3 1 – 7 14.3 0 – 0 0 10 10 0 0 0 0 2 2 0 7
6. Zianveni Maxime 10 0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 – 0 0 2 2 0 1 1 0 1 5 0 1
7. Mbaye Abdoulaye * 17 5 2 – 6 33.3 1 – 4 25.0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 2 4 0 -1
8. Toupane Axel 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
9. Jeanneau Aymeric 25 11 4 – 5 80.0 1 – 1 100 2 – 2 100 0 0 0 0 1 0 1 1 2 4 10
10. Invernizzi Hugo 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
12. Allen Lavoy * 30 14 4 – 10 40.0 0 – 0 6 – 10 60.0 7 5 12 0 0 5 2 1 2 7 22
14. Greer Ricardo * 30 20 8 – 12 66.7 1 – 2 50.0 3 – 4 75.0 5 2 7 0 0 3 0 3 2 4 22
15. Anderson Kevin * 35 8 3 – 12 25.0 2 – 5 40.0 0 – 0 0 4 4 0 1 4 0 1 1 2 6

Entraîneur : Vincent COLLET

Lyon-Villeurbanne

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 80 30 – 60 50.0 6 – 15 40.0 14 – 20 70.0 4 24 28 3 1 10 7 8 18 20 84
5. Armstrong Hilton * 21 6 3 – 4 75.0 0 – 0 0 – 0 0 4 4 1 0 0 0 0 3 1 10
6. Lacombe Paul 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
7. Westermann Léo 17 7 3 – 6 50.0 1 – 3 33.3 0 – 0 0 1 1 0 0 1 0 2 2 0 4
8. Jean-Charles Livio 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
9. Parker Tony * 35 23 8 – 16 50.0 2 – 5 40.0 5 – 6 83.3 0 5 5 0 0 8 1 2 4 6 26
10. Fofana Bangaly 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
11. Jackson Edwin * 17 8 3 – 6 50.0 2 – 4 50.0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 5
12. Thompson Dijon * 28 10 3 – 7 42.9 0 – 0 4 – 4 100 1 4 5 0 1 0 1 1 2 3 11
13. Skeen Jamie 8 2 1 – 2 50.0 0 – 0 0 – 0 1 1 2 0 0 0 0 1 2 1 2
14. Tillie Kim * 33 8 4 – 7 57.1 0 – 1 0.0 0 – 1 0.0 0 3 3 0 0 0 1 1 3 1 7
15. Goss Phil 22 9 3 – 5 60.0 1 – 2 50.0 2 – 3 66.7 1 2 3 0 0 0 4 1 1 3 12
21. Turiaf Ronny 19 7 2 – 7 28.6 0 – 0 3 – 6 50.0 1 4 5 2 0 1 0 0 0 5 7
Tags : , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. AND11

    Ils peuvent le remercier.. Sans lui ils seraient peut-être bien reléguable.

    Maintenant j'ai hâte comment ces malins vont faire pour réintégrer Paul Lacombe qui a enchainé les DNP depuis l'arrivée de Parker. Pour redonner confiance au pivot titulaire, Armstrong, qui tourne à 15 minutes de jeu depuis l'arrivée de Turiaf. Pour redonner confiance à Westermann qui va retrouver le poste de meneur titulaire (mais il a un gros mental ce mec). Ou encore pour relancer Skeen….

    On va se marrer.

  2. zac

    Très franchement Armstrong, Skeen et Lacombe se débrouillaient déjà très bien sans Parker ou Turiaf pour passer à côté de leurs matchs et perdre confiance

  3. simao

    je vous trouve dur avec Armstrong… Il fait le taf quand meme, pas top offensivement mais bon point d'encrage.

    Ca va surtout etre a goss de reprendre les commandes du jeu et surtout pour l'asvel, trouver un scoreur regulier maintenant, pas simple!

  4. cedric la touffe

    AHahahah le comble serai que l'asvel s'en sorte mieux sans leur nbaer ^^ uhuhuh mais sérieux ils vont galérer l'asvel! contrairement a nancy qui devrait s'en sortir… quoi que, en euroligue ca va etre chaud!