Le cas « Kevin Murphy » interpelle Vincent Collet

En perte de confiance, Kevin Murphy suscite des interrogations notamment de la part de son entraîneur Vincent Collet.

vincent collet 110911Au départ, l’arrivée de l’arrière étasunien Kevin Murphy en Alsace avait suscité de l’enthousiasme. Vincent Collet déclarait ainsi ceci lors de sa présentation aux médias sur le site du club : « Il est réputé fort joueur de 1 contre 1, capable de se créer son tir extérieur ou passer la balle. J’apprécie également sa capacité à bouger sans le ballon. Même si une première expérience en Europe revêt toujours quelques incertitudes en termes d’adaptation, ce joueur a toutes les qualités pour s’imposer en Europe« .

Mais force est de constater que Kevin Murphy n’a pas pour le moment le rendement escompté. Cela est notamment flagrant pour les matchs d’Euroleague où l’arrière ne vaut qu’une moyenne de 3,3 points et 1 rebonds. Ces difficultés à assumer à un rôle de leader offensif sur la scène européenne commence à peser sur ses sorties en championnat. Lors de la victoire de Strasbourg sur le parquet du BCM Gravelines-Dunkerque l’arrière a rendu une copie vierge avec 0 point en quatre minutes. Pour son entraîneur cela est avant tout du à un manque de confiance.

« Il n’a pas forcément pris des tirs évidents et derrière, les autres ont mis les leurs. Il n’y avait pas de raisons de le refaire rentrer. Mais forcément, son rendement pose questions. Depuis quelques matches, il est en perte de confiance. On observe, on s’interroge, ce n’est jamais simple comme situation. Il faut de la patience » (L’Alsace).

 

S’il ne retrouve pas rapidement de l’efficacité, rien ne dit que Kevin Murphy terminera la saison 2013-2014 avec le maillot de la SIG sur le dos.

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.