Le derby pour le Fener, le CSKA et le Real engrangent

Grâce à un excellent finish, le Fener l’a emporté dans le derby d’Istanbul. Pendant ce temps là, Madrid et Moscou s’imposaient avec aisance.

linas kleizaAprès l’OAKA hier, une deuxième salle mythique accueillait un derby d’Euroleague. A Abdi Ipekci, la suprématie d’Istanbul est partie sur de grosses bases (24 partout après 10 minutes). Du jeu rapide, beaucoup de points marqués, un régal pour un attaquant comme Bojan Bogdanovic (17 points). En face, Dusko Savanovic lui répondait tranquillement (15 points). « Seulement, voilà ! », comme dirait Alex Boyon, Zeljko Obradovic a demandé la fermetures des portes. Le match est devenu étouffant (54-53 pour le Fener après trois quart temps) et Linas Kleiza a haussé le ton (16 points et 5 rebonds). L’Anadolu a continué de se casser l’Efes sur la défense du Fener, qui l’a finalement emporté 71 à 63.

Un peu plus tôt dans la soirée, le Maccabi Tel Aviv a servi de sparring partner au CSKA (100-65 pour les Moscovites). Si certaines victoires russes ont été critiquées à Sochi, ce soir celle du CSKA Moscou ne souffre d’aucune contestation. Quand ses « K » répondent présent, rien ne peut arriver à Moscou. Shawn James toujours absent, Nenad Krstic a dicté sa loi dans la raquette (14 points), pendant que Viktor « Boris Diaw 3.0 » Khryapa faisait la totale au Maccabi (10 points, 10 rebonds, 8 passes, what else ?). Les hommes de David Blatt ont réussi à tenir jusqu’à la mi-temps, avant de sombrer totalement dans les deux derniers quart temps (24-12 puis 29-13). Pour couronner le tout, Milos Teodosic a été flamboyant (22 points et 8 passes). Dans des soirs comme ça, le club de l’armée rouge semble invincible. Dommage pour eux, ça leur arrive rarement pendant le Final Four.

Autre fessée, celle du Real sur le Zalgiris Kaunas (108 à 72). Pas besoin de disserter, après un quart temps le match était plié (34-21). Comme d’habitude, Chacho Rodriguez et Rudy F. étaient en représentation. Le hipster barbu a raté le double double d’un rien (12 points et 9 passes), pendant que le formidable ailier scorait 20 points en 23 minutes (en marchant). Comme dans tout match amical, le Real a pu faire tourner. Aucun Madrilène n’a joué plus de 26 minutes.

Dans la dernière rencontre de la soirée, le Bayern est allé chercher une victoire importante face au Loko Krasnodar (82-79). Mal embarqués après dix premières minutes désastreuses (14-30), les Munichois sont peu à peu revenus dans le match, notamment grâce à Bryce Taylor (14 points). Comme face à Arsenal au foot, le Bayern a bien mieux géré son money time en passant devant quand il le fallait, et en verrouillant la rencontre avec les lancers de Malcolm Delaney (10/10 sur la ligne, pour 18 points). Pour le Loko, l’absence de Vincent Ricard a sûrement pesé dans la balance.

 

Tags : , , , ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.