Le derby pour Limoges

A l’issue d’un match sous haute tension, le CSP l’a emporté avec du coeur 88-80.

Les supporters venus en nombre aux Arènes ont assisté à un derby très chaud. Après une première mi-temps durant laquelle chaque équipe a remporté son quart temps (40-34 à la mi-temps), les deux adversaires se sont livrés à un troisième quart temps offensif. Sous l’impulsion d’un excellent Lamine Kante (26pts), le PB a su créer un écart intéressant. Les locaux ont gardé cette avance jusqu’à la moitié du quatrième quart temps. Toutefois, les Limougeauds sont bien plus solides qu’en début de saison. Grâce à sa paire intérieure composée de Brockman (19pts et 6rbds) et Plaisted (12pts et 9rbds), le CSP a pu combler une partie de son retard. Mais là où Limoges était le plus efficace en fin de rencontre, c’est grâce à plusieurs belles défenses consécutives. Logique quand on a pour entraineur Panagiotis Giannakis. Les Poitevins ont alors forcé leurs tirs et se sont retrouvés en panne de réussite. Et comme dans tout derby à suspense, le CSP est revenu au score grâce à un gros trois points de Jean-Michel Mipoka (75-75). Il restait alors 24 secondes aux joueurs du PB pour tenter de l’emporter, malheureusement pour eux le dernier tir de Nivins dans la raquette fut raté.

Pendant la prolongation, les hommes de Ruddy Nelhomme semblaient plus touchés que leurs adversaires et seuls les lancers leur permettaient de marquer des points. Pendant que Lamine Kante ratait deux tentatives à 3pts, McAlarney et Brad Wanamaker ont su rentrer les paniers qu’il fallait pour créer l’écart (79-85 et un 10-2 en faveur du CSP). Au final, Limoges l’emporte 88-80 et termine cette rencontre avec un énorme dunk de Brockman sur contre attaque. Poitiers peut s’en vouloir, il y avait la place de gagner avant d’aller en prolongation… Néanmoins, il est difficile de l’emporter avec autant de tirs forcés. Dominic James est certes un scoreur fabuleux (22pts et 7pds), néanmoins il lui a manqué la réussite qui lui avait permis de braquer l’ASVEL. A noter également, la belle performance de Nobel Boungou Colo, auteur de 19pts.

Le PB va devoir continuer à se battre pour se maintenir, pendant que du côté de Limoges l’horizon s’éclairci vraiment. Voilà un cadeau d’anniversaire dont Ruddy Nelhomme se serait sûrement passé.

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires (18)

  1. moneyinthebank

    c'est pas la réussite qui lui a manqué à james c'est la tete….

  2. Oooooooops

    Outre les fractures du mental chronique a poitiers, j'ai pu voir l'ENORME difference de coaching entre la légende Giannakis et l'homme qui a coaché en N2…

    Bravo a Limoges et aux ultras, ils méritent de rester en ProA au vu de leur jeux collectif, de passe, et de systeme executé a la perfection développé ce soir. Ils ne sont clairement pas a leur place au classement, ce qui est le contraire de poitiers, qui le mérite emplement.

    Ps: Dominic James est le petit frere de Justin Gray, meme jeux, aussi peu de passe et autant de crokage. Gray etait a 11000 par mois, mais il a eu une grosse indemnité logique, j'espere pour le PB que James et moins chere!!!

    Si que sur le banc y'a des jeunes qui mériterais de joué plus que certains et qui mouillent le maillot…

    Sur ce.

  3. Will

    Allez hop en pro B.

  4. White-Chocolate

    Limoges est magique ! Deux hold up face au PB … Vrai derby ;-)

  5. Bo

    Autant l'aller était un vrai holdup, autant celui ci n'est pas volé… seule la réussite de Poitiers (surtout de kante) lui permettait de mener et l'a maintenu dans le match alors q Limoges n'a jamais laché.
    Ce serait dommage q Poitiers descende, les derbys c'est sympa.

  6. lexa

    Tres bon derby. Bonne soiree.malheureusment la defaite.

  7. lexa

    Tiens d ailleurs ca m a fait "rire" c est que les eagles se la joue pana ac le gate 13, la couleur verte, le horto magiko etc… mais en mm tps ils reprennent des champs de l'oly…bref des putes grecques.lol

  8. lepanda

    Eh bien quel match! Ça devait être super agréable à regarder lorsqu’on est pas supporter du PB ou du CSP, avec des actions de folie, le tomar monstrueux de Dobbins, le cake non moins monstrueux de Brockman et j’en passe.

    Par contre, quand on est supporter du CSP, ben faut s’accrocher!

    On s’est fait arroser tout le match sans aucune réaction, on levait même pas les bras sur les tirs à 3 pts, je sais pas comment les mecs peuvent accepter de se faire humilier sans réagir! On arrivera pas à faire un match en étant à la fois bon en attaque et en défense…

    Mipoka, Traore n’ont pas le niveau tout simplement, Gispon veut bien faire mais est incroyablement individualiste, Colo malgré ses stats est hyper énervant à voir jouer. Les autres par contre c’est sympa à voir jouer, y compris McAlarney qui se dépouille en défense quand ça ne rentre pas en attaque. La paire Brockman-Plaisted est énorme!

    Mais on en sait toujours pas défendre sur les 3 pts…

    Poitiers honnêtement ne mérite pas de rester en pro A avec un jeu pareil. Aucun système, aucune passe,c’est une horreur et c’est une faute professionnelle du CSP de prendre autant l’eau quand le seul décalage résulte d’un écran. Heureusement qu’ils s’y sont mis en fin de match, et que Poitiers a les fesses qui font bravo dans le money-time.

    Au final, c’est paradoxal car le match était super agréable à regarder, mais c’est bien deux équipes de bas de tableau qui s’affrontaient! Une qui sait pas défendre, l’autre qui ne sait que shooter à 3pts.Les deux auraient mérité de l’emporter, le CSP a été plus lucide sur la fin. En espérant que ça les libère enfin, même si ça sert plus à rien!

  9. jay jay

    Victoire à la grècque !

    Dominic James et Lamine Kante ont perdu les pédales en tentant de jouer les héros solitaires en prolongation. Ca manque pas de talent mais de tête…

    A contrario belle victoire collective du cSp qui a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout malgré le déluge qu'il a pris sur le museau pendant tout le match. Mention speciale à Plaisted qui se rattrape au meilleur moment.

    Quant à Brockman, j'ai plus de mots pour dire à quel point j'adore ce joueur.

  10. Jimmy Fallen

    ça manque de tete à Poitiers, mais aussi d'un vrai coach, qui fait des vrai choix de coach, et un vrai coaching!!! c'est plus de la N2 la !!!! et Assistant de l'EDF? imposture ? bonne question moi je me la pose…

    Smith n'est que l'ombre de lui meme, Nivins c'est son frere qui joue, Dallo ne joue plus alors qu'il jouait, c'est n'a plus rien y comprendre.

    On a rejeté la faute sur Justin GRay quand au mauvais résultat et rendement. C'est très facile.

    James à exactement le meme jeux…

    Ca m'étonne pas que Giannakis à gagné presque tout en temps que joueur et coach. C'est une légende!

    Magnifique gestion de l'avance dans le 4e quarts du PB, une nouvelle fois…

    Boulazac, Paris, Limoges, et d'autres, ça commence à faire beaucoup.

    La le PB n'a pas le Niveau Pro A clairement. Mais Pro B, ça tombe bien…

  11. Merzin

    Les supporters de Limoges? Ouais a part virer les upporter de Poitiers de leurs places, faire des doigts aux tribunes adverses remplies de gamin, et criéer des tuez-le dès qu'un joueur adverses est à terre….

    On en fait tout une montagne mais c'est juste une synthèse de la connerie