Gravelines atomise le HTV, Roanne étrille Dijon, la SIG et Pau s’imposent d’un rien

C’était la soirée des grosses roustes et des matches couperets en Pro A.

Gravelines Dunkerque 106-57 Hyères Toulon

Que dire à part qu’il n’y a pas eu match ? Privé d’Alexis Ajinca et Paccelis Morlende, le HTV partait sans beaucoup d’armes pour se battre. Dans ce festival offensif, 6 joueurs du BCM terminent à 10 points ou plus avec la meilleure marque pour Juby Johnson et Dounia Issa (14). Côté varois, l’ailier-fort Rolan Roberts n’aura pas totalement loupé ses débuts puisqu’il a inscrit 17 pts et pris 12 rebonds. Mais la meilleure éval’ est à mettre à l’actif de Louis Labeyrie (14) qui conclue le match avec 8 pts et 14 rbds.

Roanne 80-58 Dijon

Après une semaine marquée par l’éviction de Jean-Denys Choulet, la Chorale n’a pas sombré. Et encore une fois, le meneur US Andre Barrett montre qu’il est devenu indispensable à l’équipe scorant 20 points en 21 minutes. Pour son retour, Solo Diabate, lui, se sera fait très discret : aucun point marqué et 3 petits rebonds en 13 minutes. En panne de réussite (36,2% aux tirs), les Dijonnais n’ont pu compter sur leur score-machine traditionnelle Bobby Dixon qui n’aura convertit aucun de ses 8 tirs durant ses 23 minutes de présence sur le parquet.

Poitiers 78-79 Strasbourg

Chaque équipe aura eu sa mi-temps mais au final la SIG s’impose d’un pouce. Une victoire basée sur les perfs des trois rookies Harper/Allen/Anderson qui respectivement terminent avec le meilleur total de points (17), rebond (7) et passe décisive (6) de leur team. Pour Poitiers, on pourra retenir la belle performance d’Evan Fournier. Titularisé dans le 5 majeur, il finit avec 23 pts à 53,3% de réussite. Encourageant pour la suite de la saison après des débuts en douceur…

Cholet 90-77 Le Havre

Hormis un troisième quart-temps conclu par un score de parité (24-24), Cholet n’a jamais vraiment été inquiété. Et pour son retour à la maison, l’arrière DeMarcus Nelson n’a pas fait les choses à moitié en marquant 15 points en 18 minutes. Mais le match le plus complet est pour Fabien Causeur avec 17 pts, 4 rbds et 4 pds. L’insolente réussite de Brian Boddicker (30 pts à 10/14 au tir) n’aura donc pas suffi, tout comme les 20 pts de Nic Wise.

Plus de détails sur ce match sur CBworld

Pau Lacq Orthez 86-84 (ap) Nanterre

Premier succès de la saison à domicile pour Pau mais il aura fallu attendre la prolongation pour le sceller.  Teddy Gipson sort encore un gros match avec un double-double (24 points et 12 passes décisives). Encore une fois, la JSF a manqué de punch dans la raquette, dominée assez largement par les Palois (33-24). Pour le prochain match (réception du BCM), Nanterre pourra miser sur Marc Judith ( 15 pts, 2 rbds et 4 pds) dont la progression est notable sur les derniers matches.

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (5)

  1. Sheed

    Putin je suis pour Poiters et c'est vraiment vraiment con , on perd ce match betement , on perd beaucoups trop de rebond … Fournier fait un bon match , il créé des espaces et provoque des fautes , sinon Miller signe son retour et est excellent ! Wright a fait de bonne rentré avec son retour de blessure , beau match !

    A retenir le bon collectif de Starsbourg et surtout j'ai apprécié que Collet donne la balle de match a M'baye , meme avec tout les américains il fait confiance a son petit jeune !

  2. taco

    J'étais aussi au match, et c'est vraiment dommage, comme la défaite contre gravelines. Poitiers s'écroule par moments, pourtant il y a de la qualité et du coeur dans cette équipe.Je ne comprends pas que dans les moments de moins bien sur un match, ils ne jouent pas sur 24 secondes pour limiter la casse, et encore cette fois pas mal de shoots forcés, de cafouillages (wright etc).

  3. Yoann

    Le BCM est monstrueux.

  4. BCMers

    Les 2 frères Monschau en tête après 7journées. On a beau critiquer…

    Sinon je souhaite bon courage à Louis Labeyrie, qui j'en suis sûr percera en proA. Me rappelle beaucoup Vaty l'année de la descente de Pau, je lui souhaite au moins la même carrière.