Le Havre fait tanguer Nancy

Auteur d’un départ canon (30-9 dans le premier quart-temps), le STB Le Havre s’offre un succès avec la manière face au Sluc Nancy (88 à 76).

Hugo-InvernizziA l’instar des navires participants à la Transat Jacques-Vabre, la défense du Sluc est elle aussi restée à quai face aux valeureux havrais. Et dans ces conditions difficile d’espérer remporter un match…

Spécialiste des mauvais départs, Nancy, malheureusement pour ses supporters, n’a pas dérogé à la tradition (30-9 dans le premier quart-temps). Incroyablement laxistes, les joueurs d’Alain Weisz ont vite laissé les shooteurs havrais prendre confiance. Que ça soit William Hatcher ou Bryant Smith, les paniers ont plu de tous les côtés. Profitant des absences de Brian Boddicker et Mark Salyers, l’intérieur Fabien Paschal a livré des minutes intéressantes dans la première période. Côté Sluc, Florent Piétrus a été lui méconnaissable, n’ayant pas la même influence qu’à l’accoutumée en défense. Heureusement que Randal Falker a tenu la baraque dans la raquette pour maintenir un tant soi peu à flot le bateau nancéien (49-28 à la mi-temps).

Et si Nick Pope a vite pesé offensivement à la reprise (6 des 8 premiers points de son équipe dans le troisième quart-temps), Le Havre n’a pas eu à subir trop longtemps les banderilles lorraines. Car Bryant Smith, en pleine confiance, a continué d’alimenter avec régularité la marque. A ses côtés, William Hatcher a profité de la faiblesse de Clevin Hannah au poste un, bien trop dépassé par la fougue de son vis-à vis. Pour Nancy le jour-sans de Paul Harris aura aussi très mal mais c’est toute l’attaque lorraine qui aura été aux abonnées absentes ou alors présentes sur de trop courtes séquences pour espérer un retour dans la rencontre. Dans le money-time l’équipe a bien tenté un retour mais la vista du toujours fringuant « Tonton Smith » ou de Graham Brown les a empêche de se refaire.

Pour Nancy cette défaite tombe au plus mauvaise cassant la bonne dynamique des deux sorties précédentes. S’il y’a eu un retour en fin de rencontre, le gros trou d’air connu lors de l’entame de match a une nouvelle fois été comme un boulet pour les joueurs lorrains. S’ils ne règlent pas rapidement ce soucis, il leur sera compliqué d’empiler les victoires.

Tags :
Comments

Commentaires (1)

  1. GW

    Dans le premier quart, à l’éval, le SLUC a encaissé un 44-0, la stat qui sort une fois par saison !