Le maillot de Cyril Julian retiré pendant son jubilé

Dimanche, les Nancéiens célèbraient un de leurs anciens.

Cyril Julian était l’homme de la journée hier au Palais des Sports de Nancy. Et pour cause, l’international organisait son jubilé. A ses côtés 15 médailles olympiques (Rigaudeau, Sciarra …), un paquet d’internationaux français, quelques légendes du basket français (Dubuisson, Lewis). Tout le monde était au rendez-vous et c’est évidemment sur une Harley-Davidson que Julian a fait son entrée..

L’occasion pour le club lorrain de rendre hommage à Cyril Julian, ovationné par son public, en retirant son numéro #7.

Pour l’anecdote, les joueurs du SLUC renforcés par d’anciens du club se sont inclinés face aux vieillissants Bleus de Sydney (110-111). Quelques minutes plus tôt, c’est une sélection de VIP qui a fait le show, à l’image de Laura Flessel, Jackson Richardson ou Jonathan Brisson.

Retrouvez un diaporama photos de l’évènement dans l’Est Républicain

Tags :
Comments

Commentaires (8)

  1. OscarAbine

    T'y étais, Andy ? Raconte…

  2. george eddy

    Une belle fete pour un sacré bonhomme!

  3. Koni21

    Il est bizarre ce Andy dès qu'il faut balancer des saloperies sur un articles c'est le premier, et la que c'est un article sur lequel il peut faire que des compliments (d'ailleurs on ne peut que respecter cet article…) il est absent !!!

    aller Andy (dis moi oui. cf les rita mitsouko) fais un effort

  4. OscarAbine

    Il s'est ptêt perdu dans les travées…

    "La maman du petit Andy 11 attend son rejeton à la sortie Nord de la salle. Elle aura un bon chocolat chaud pour réconforter son petit du stress de son égarement"…

  5. AND11

    J'y étais pas, place trop chère… Mais parait-il que c'était un grand moment… C'est bien pour Cyril Julian, un monument du basket français et du basket nancéien.. Un mec au coeur énorme… Je suis content que son maillot soit enfin retiré! Il était temps!

    Bravo à lui aussi d'avoir su réunir la presque totalité de l'équipe de Sydney. C'est pas si souvent que ça arrive (jamais même).

  6. Dude

    On s'en fout d'andy, on parle de Wild thing ici!

    Des mains et des appuis aux sols phénoménaux, et jamais peur pour mettre un coup de tete au pivot local au fin fond de la Serbie…

    Bravo CJ!