Le Mans au bout de l’ennui

Au terme d’une rencontre particulièrement pauvre niveau contenu, Le Mans s’est imposé 57 à 50 face au Paris Levallois.

Affreux, ennuyeux à mourir… Il n’existe sans doute pas assez de mots dans le dictionnaire pour qualifier la tristesse qu’a representé la rencontre entre le Paris Levallois et Le Mans. Au bout d’un quart-temps ? On était seulement à 15-13, à la mi-temps ça n’était guère mieux avec un pauvre 25-20 en faveur du Mans. Sans quelques gros tirs de Rémi Lesca (12 points) ou l’activité de Will Yeguete, on n’aurait pas pu tenir le coup pour 20 minutes supplémentaire. Dans le troisième quart-temps Mike Gelabale a eu le bon goût d’apporter neuf points (13 au total) à travers quelques actions d’éclats parce qu’au niveau de la qualité de jeu on était bas, terriblement bas. Durant les dix dernières minutes on a encore eu le droit à un festival de balles ratées entrecoupé de rares fulgurances de Tyler Harris (12 points) côté Paris Levallois ou Petr Cornelie (7 points) pour les Manceaux. Il y’a ensuite eu du mieux durant les quatre dernières minutes avec un bon duo Watson/Amagou mais ça n’était bien sûr pas suffisant, assez toutefois pour le MSB qui s’est imposé 57 à 50 et inflige à son adversaire du jour sa première défaite de la saison à domicile.

Au niveau des évaluations collectives on termine à 63-52 en faveur des Sarthois. Pas besoin d’en rajouter plus…

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.